Private Snafu : le dessin animé de la seconde guerre

58

Private Snafu est le titre et le nom du personnage principal d’une série de courts-métrages de dessin animé américains produits pendant la seconde guerre mondiale par les studios Warner. Cartoons produits pour le compte de l’armée américaine.

L’objectif des aventures du soldat Snafu est de servir d’outil pédagogique à destination des soldats américains afin de leur montrer d’une façon amusante la nécessité de respecter les procédures, les manuels ou les règles de sécurité. Snafu, selon l’humeur du moment, a tantôt la même voix que Bugs Bunny, Elmer Fudd, ou Porky Pig puisque c’est Mel Blanc qui prête sa voix aux quatre personnages. Snafu est sans doute le pire soldat de l’armée car il fait exactement l’inverse de ce qu’il faudrait faire, ce qui le conduit inévitablement à la catastrophe et montre donc, par l’exemple, les mauvaises pratiques.

Destiné à un public adulte, masculin et militaire, les scénarios des aventures de Snafu présentent des situations qui peuvent être considérées comme osées pour l’époque : langage familier, accents typés, nudité partielle, femmes fatales (présentant un danger potentiel). Les histoires sont contrôlés par l’armée mais celle-ci veut surtout que les soldats apprennent en s’amusant, laissant une large marge de manœuvre aux créateurs. Ainsi le nom du soldat Snafu se réfère sans ambiguïté à l’acronyme de l’argot militaire « SNAFU » : Situation Normal : All Fucked Up. Une expression qu’on pourrait traduire simple par « c’est la merde ».

Private Snafu

Cependant, l’un des épisodes est censuré, en ce sens qu’il n’est jamais montré. « Going Home » traitait un sujet classique des aventures de Snafu : rentré chez lui, il parle tellement qu’il divulgue des informations sensibles qui causent la mort de ses camarades restés au front. Réalisé en mai 1944, ce cartoon ne fut jamais diffusé parce qu’il montrait une arme secrète capable de rayer de la carte une île entière. Une arme qui ressemblait un peu trop à la bombe atomique. Une nouvelle arme, à l’époque. Réalisées par Chuck Jones, Friz Freleng, Bob Clampett et Frank Tashlin et Theodor Geisel aka Dr. Seuss.

Pinup

Le soldat Snafu a un cousin dans la Navy, le tout aussi calamiteux matelot Tarfu. Dans l’aviation britannique, la RAF, c’est une bande dessinée à succès narrant les aventures d’un pilote vantard, casse-cou et négligent le pilote Percival Prune, rejeton d’une noble lignée de cafouilleux britanniques, qui finira décoré par Goering en personne « pour avoir bousillé plus de spitfire que toute la Luftwaffe réunie », tout en ayant un rôle pédagogique pour l’aviation américaine. Son auteur, Bill Hooper, qui servit comme mitrailleur dans la RAF, fut longtemps affecté dans une escadrille gaulliste des Forces Françaises Libres et tout naturellement il créa une version francophone de son personnage, le non moins catastrophique Aspirant Lapraline dont il est l’exact double physique mais dont seul l’uniforme diffère.

https://www.youtube.com/watch?v=3sWzoPJYB_o

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here