Un dernier hommage à Chester Bennington, le chanteur de Linkin Park

35

Si la simple évocation du nom de Linkin Park peut faire sourire les puristes du metal, le fait est que ce groupe a marqué sa génération, un plaisir coupable qui a réussi à toucher deux générations. On ne peut pas en dire de tous les groupes qui ont émergé à cette époque. La récente disparation Chester Bennington, le chanteur du groupe est l’occasion de parler de cette formation à l’énorme fanbase.

Chester Bennington

A l’époque où le neo-metal était roi, on a vu l’émergence de nombreux groupes en France, on pense à Pleymo, Watcha, Enhancer et toute la bande du Team Nowhere qui faisait rire certains mais qui avaient su créer une vraie ferveur autour d’une musique cantonnée à un public assez élitiste qui ne voyaient pas forcément d’un bon œil la « mainstreamisation » du genre. Toutefois, ils ont défoncés des portes et ont permis au metal de se faire une place à la radio où le style a très longtemps été boudé.

Linkin Park est arrivé durant cette période d’euphorie, à un moment où Korn venait de débarquer avec un son d’un nouveau genre et cassait le game du metal. Si, pour ma part, j’ai décroché au moment où ce groupe a changé de style pour se tourner vers des chose plus rock, Linkin Park fait partie de ma culture musicale et il m’arrive d’écouter en cachette les deux premiers albums qui ont bercés mon adolescence. Un groupe qu’on aime détester mais dont on connait tous les refrains par cœur.

Que l’on aime ou pas, on ne peut que saluer la présence scénique de Chester Bennington qui savait y faire avec son public. J’ai eu la chance de les voir à Nantes, en 2001, à leur grande époque et en première partie de Deftones et je dois bien avouer que ce show m’a laissé un très bon souvenir. On ne les connaissait pas et ce fut une belle découverte. Beaucoup d’énergie et des sons électroniques que l’on avait pas trop l’habitude d’entendre dans les concerts metal.

Une fin tragique pour ce chanteur qui laisse derrière lui des fans attristés de sa disparation.

Partager
Acteur du web depuis 1995, j'ai lancé ce site en 2009 et, aujourd'hui encore, je continue à l'alimenter en parlant des choses qui m'intéressent comme la musique, le cinéma, les jeux vidéo et, bien évidemment, le sexe.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here