Zainab Fasiki, l’illustratrice marocaine qui défend les droits des femmes

92

C’est sur sa page Facebook que la dessinatrice Zainab Fasiki publie régulièrement ses illustrations sur le thème du droit des femmes et du body positivism. D’origine marocaine, elle tente de faire changer les mentalités de ce pays où le conservatisme bafoue le droit des femmes.

Make up

C’est avec un vrai talent que l’artiste expose ses œuvres sur la toile. Après de récentes affaires d’agressions sexuelles dans les transports publics, elle a publié un dessin qui a connu un vrai succès sur les réseaux sociaux. Répondant à une actualité nauséabonde d’une vidéo qui est devenue virale où l’on voit une femme se faire agresser, ce dessin est un message contre ces pratiques atroces.

Si le problème est majeur au Maroc, il en est de même partout dans le monde où le corps de la femme est souvent sexualisé. L’éducation reste, selon moi, une des solution pour éradiquer ce genre de pensées mais malheureusement, elles sont ancrées dans notre culture que ce soit de manière consciente ou inconsciente. Pas besoin de regarder très loin pour s’en rendre compte, sur les réseaux sociaux, par exemple, afficher le torse d’un homme ne pose pas réellement de problème mais on ne peut pas dire qu’il en soit de même pour une femme (hashtag double standard).

Femme nue

Cette artiste mérite tout notre soutient et on vous invite à liker et partager ses dessins. Zainab Fasiki ne manque pas de talent et chacune de ses publications est un vrai régal pour l’œil. Les veilles mentalités ont encore du mal à s’effacer à notre époque.

Partager
Acteur du web depuis 1995, j'ai lancé ce site en 2009 et, aujourd'hui encore, je continue à l'alimenter en parlant des choses qui m'intéressent comme la musique, le cinéma, les jeux vidéo et, bien évidemment, le sexe.

3 Commentaires

  1. Bizarrement tu n’en parles pas ici mais c’est aussi important de faire la distinction entre pornographie et nudité. On a trop tendance à confondre les deux notamment sur les réseaux sociaux où le conservatisme ambiant est à gerber.

  2. Deux poids, deux mesures en effet. Le porn est un divertissement, c’est du « cinéma ». C’est vrai que certains ont du mal à saisir le concept. Après le porno mainstream à l’ancienne ne fait pas grand chose pour aller dans le bon sens mais avec l’émergence de l’amateur et du porno éthique, ça bouge un peu. Disons qu’il y a encore du chemin à parcourir pour que ça change de ce côté là. En tout cas, on essaie de faire ce qu’on peut ici.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here