136 milliards

Ce chiffre est l’estimation du nombre de vidéos pornographiques qui devraient être visionnées d’ici la fin de l’année 2015. Une utilisation du réseau essentiellement concentrée dans l’Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest. L’étude en question affirme même que cette incroyable statistique pourraient bien grimper à 193 milliards en 2020. Il est évident que la consommation de porno a été rendue beaucoup plus simple grâce à l’Internet très haut débit et aujourd’hui par l’explosion des smartphones et des réseaux qui sont majoritairement en 3G et 4G permettant ainsi de streamer n’importe quelle vidéo dans à peu près n’importe quel endroit.

Quand on sait qu’il s’est vendu plus d’un milliard de smartphones dans le monde ce chiffre n’étonne plus vraiment surtout que l’on estime à 348 visionnages par individu et par an. Si on en croit ces chiffres, la plupart des gens regardent au moins une vidéo porno par jour, ça semble assez incroyable pourtant le marché du sexe sur la toile, qui malgré quelques difficultés, représente encore 97 milliards de dollars, ça n’est pas rien.

Il est évident que la gratuité a fortement contribué à la diffusion massive du porno mais pose aujourd’hui problème quant aux nouveaux modes de financements. Entre les offres freemiums et les sites totalement libres, le choix est très vaste. Si la majorité des « tubes » gagnent leur croûte avec la publicité, l’arrivée massive des bloqueurs risque bien de remettre en question ce modèle qui a trouvé ses limites il y a quelques années déjà. On vous avait déjà expliquer pourquoi vous deviez préférer le porno payant et il devient évident qu’il va falloir trouver de nouvelles solutions afin de pouvoir continuer à produire de nouveaux contenus.

Clavier porn

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here