1949 : Le soutien-gorge adhésif fait fureur

Soutiens-gorges adhésifsPeu après la seconde guerre, le monde a connu une période très favorable pour l’économie et on découvrait également les congés payés. Tout allait bien dans le meilleur des mondes et c’est dans cette société très en forme que l’inventeur Charles L. Langs dévoile au monde ses soutiens-gorges adhésifs. Une petite mode assez insolite qui démarra un peu avant l’été 49 où il s’est d’abord affiché sur la plage de Jones Beach à New York pour finalement conquérir le monde entier. On en trouve encore aujourd’hui très facilement sur Internet bien que son design ait bien changé. L’avantage qu’offre ce type de sous-vêtements c’est la promesse d’une certaine liberté de mouvement mais il permet aussi d’éviter les marques de bronzage lorsque vous allez à la plage. Lorsque l’on regarde les permiers modèles, on s’étonne de leur forme et des décorations qui les ornent mais la mode change vite, aujourd’hui nous avons le droit à des choses plus moderne mais le concept est resté inchangé depuis toutes ces années. Un produit plutôt curieux mais qui connait encore ses adeptes.

Le soutien-gorge adhésif était très clairement destiné aux femmes d’après guerre qui étaient à la recherche de leur indépendance et de leur liberté, les premiers congés payés dans les années 30 avaient permis aux femmes de se montrer (un peu) sur les plages mais cette seconde guerre changea clairement la société que nous connaissons aujourd’hui laissant un peu plus de place à la vie qui avait alors pris tout son sens après toutes les atrocités qu’avaient connu les Européens. La libération de la femme était probablement la suite logique de ce changement d’état d’esprit. Le soutien-gorge est devenu rapidement le symbole de la féminité et ce modèle adhésif s’est montré comme quelque chose qui n’avait pas vocation à n’être que fonctionnel. Un belle invention dans une époque formidable. Les choses ont bien changées.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here