50 Nuances de Gras : Du fantastique et des frites

0
537

Après quelques incursions dans le hentai, le dessinateur Synecdoche revient avec un manga un peu plus mainstream, “Elf-san wa Yaserarenai” maladroitement traduit chez nous en “50 Nuances de Gras”. S’il était peu probable que ce seinen arrive dans notre pays, Doki-Doki a eu la bonne idée de l’importer en France. Un bon coup de poker puisqu’il a été extrêmement bien été accueilli.

50 Nuances de Gras

Le pitch de départ est plutôt simple, Naoe est un jeune homme qui travaille dans un salon de massage et prodigue des conseilles en nutrition et aide ses clientes à garder la ligne. Sa vie être bouleversée lorsque une étrange femme, un peu grosse, va arriver dans son salon. Il va vite apprendre qu’il s’agit de Erefuda, une elfe qui ne peut plus rentrer chez elle car elle a pris trop de poids. En effet, en découvrant la gastronomie humaine, elle est devenue accro aux frites.

Vous en conviendrez, ce petit manga ne tente pas de révolutionner le genre mais offre une direction artistique très agréable et l’histoire n’est qu’un petit prétexte à des suites de gags. Alors que déjà 3 tomes ont été publiés dans notre pays, il ne faudra pas s’attendre à ce que les personnages soient développés mais le caractère ecchi de l’oeuvre en fait un petit plaisir coupable que l’on s’autorise de temps à autres. Il y a beaucoup à lire et vous viendrez à bout d’un tome au bout d’une petite demi-heure. Ce qui est déjà un peu plus que la majorité des mangas.

Au départ destiné à un public masculin, “50 Nuances de Gras” a tout de même réussi le pari de séduire tous les otakus. Avec une thématique qui parle à tout le monde, le culte du corps y est abordé (survolé) et aborde même des techniques pour rester en forme. On apprécie aussi la représentation des femmes grosses dans ce manga. Un physique qui est assez cher à l’auteur qui ne se cache pas de son attirance pour les formes. Le Japon étant un pays avec le plus de personnes en sous-poids, la thématique ne nous parlera peut être pas en Europe mais a le mérite de mettre le doigt sur un véritable problème de société.

On ne va pas se mentir, ça n’est très certainement pas LE manga de l’année mais ses personnages attachants, le thème abordé et son petit côté très ecchi en fait une oeuvre intéressante qui se laisse lire sans problème. Les trois premiers tomes sont déjà disponibles et un quatrième devrait être publié d’ici la fin du mois. Laissez-vous tenter.

Acheter le manga “50 Nuances de Gras”

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here