AqME : Un album éponyme pour un retour sur le devant de la scène ?

Je ne vais pas vous mentir, mon aventure avec le groupe AqME s’est arrêtée en 2004 avec “Polaroïds et pornographie”. Presque 14 après, j’ai eu un flash et j’ai été pris de curiosité afin de voir ce qu’était devenu cette sympathique formation. Heureux hasard du calendrier, ils ont sorti un nouvel album l’an dernier. Je vous en parle.

AqME

Comme je sors de ma grotte, je découvre que Koma (le chanteur) avait quitté le groupe en 2012. Difficile de passer à côté, à l’écoute de leur dernier album, Vincent Peignart-Mancini ayant repris le flambeau depuis 6 ans déjà. Première surprise pour cette redécouverte, le chant est bien plus “rock”. Même si le précédent chanteur avait beaucoup de choses à offrir, Vinc est, lui aussi, très convainquant et donne au style d’AqME encore plus d’énergie.

Je me rappelle qu’à l’époque de “Sombres efforts”, on avait été très marqué par leur style à part. Entre rock et metal, un genre qui commençait à se populariser à un moment où le neometal était très en vogue. J’ai toujours trouvé que ce groupe était relativement marginal par rapport à ce qui se faisait et ce qui était à la mode. Il a toujours eu une identité propre. Ce qui explique, peut être, pourquoi leurs premiers albums sont toujours écoutables et ne semblent pas venir d’une autre époque.

Avec des textes parfois assez sombres et des riffs très mélancoliques, AqME a toujours son identité malgré les années et les changements qui ont pu s’opérer dans le groupe. Même si je rattrape un peu le train en marche, le fait est que ce dernier effort m’a convaincu alors que je n’en attendais rien, pour être tout à fait franc.

Aujourd’hui, je l’écoute très régulièrement et j’en découvre encore des subtilités qui pourraient nous échapper la première fois. Et rien que pour ce featuring avec Reuno de Lofofora, je ne peux que vous inviter à tendre une oreille attentive à cet album vraiment très intéressant. Vous le trouverez à bon prix sur Amazon.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here