Arnaques en ligne : dans l’enfer des “rencontres sexe” sur Internet

3
448

On vous parle assez régulièrement des sites rencontres ici. Une simple recherche sur Google et ce sont des centaines de plateformes et autres comparatifs qui apparaissent dans les résultats. Si l’offre semble variée et alléchante, quel est le véritable état du marché actuel ? A la manière de “Cash Investigation”, on a mené l’enquête. Élise Lucet n’a qu’à bien se tenir.

Rencontres sexe

Voilà plusieurs mois maintenant que je teste de nombreux sites de dating adulte. Si les plateformes mainstream permettent de trouver, parfois, des sexfriends ou des aventures d’un soir, le fait est qu’ils ne sont pas fait pour ça et trouver des personnes open minded est assez compliqué.

Les seules raisons justifiant un remboursement sont un litige avec le système de paiement ou l’inaccessibilité du site pendant la période contractée. Nous sommes désolés que le site ne corresponde pas à vos attentes, mais cela ne justifie malheureusement pas un remboursement de votre abonnement.

Non, je vous parle ici des sites qui proposent un service pour trouver un “plan cul” et où le but est clairement de proposer aux utilisateurs des partenaires sexuels. Je vais être direct, 90% de ces services sont des arnaques. Généralement, ces plateformes proposent des systèmes d’affiliation qui permettent aux webmasters qui travaillent dans l’adulte de toucher une commission à chaque utilisateur inscrit. La tentation est donc grande de faire la promotion de ces sites. Un marché très juteux qui incite à la création de sites dédiés à la rencontres avec toutes les dérives que cela entraîne.

Le type de site que l’on trouve le plus fréquemment, ce sont les “annonces fakes”. C’est en tout cas comme ça qu’on les appelle dans le milieu. L’idée est de créer de faux profils avec des descriptions assez chaudes et mettant en avant des photos de jeunes femmes dénudées. Comme leur nom l’indique, ce sont des faux, ces pages n’ont qu’un seul but, se positionner sur des mots clés dans les moteurs de recherche et d’inciter les Internautes à cliquer sur les liens d’affiliation que j’évoquais plus haut. Techniquement c’est de la publicité mensongère, on peut donc se poser la question légitime de leur légalité.

Un nouveau type de site est également apparu ces dernières années, il s’agit de faux comparateurs. Sous couvert de reviews, ces sites vantent les mérites des plateformes de rencontres en leur attribuant de très bonnes notes. Bien entendu, le but ici est le même, faire croire aux Internautes qu’ils vont trouver un bon service. Dans les faits, l’idée est de faire cliquer les visiteurs sur des liens d’affiliation. Un avis sur un site étant subjectif, ces sites sont tout à fait légaux mais pas franchement impartiaux.

Adopte Un Mec
C’est pas nous, c’est les vilains spammeurs !

Concrètement, ces sites de “rencontres” sont montés de toute pièce afin d’offrir aux membres le frisson de la drague. Dans la pratique, il n’y a quasiment que des faux profils et vous serez rapidement invité à passer l’offre “premium”. L’inscription étant toujours gratuite, les services s’avèrent toujours payants. Là où c’est plus vicieux, c’est que durant la période où vous utilisez le site gratuitement, vous recevrez de nombreuses notifications de messages. La tentation est donc grande de sortir sa carte bancaire pour les lire. La déception est grande lorsque l’on découvre qu’il s’agit de comptes fakes ou de spams publicitaires.

Je vous trouve très beau.

Un technique marketing bien rodée qui, malheureusement, a tendance à se propager aux plateformes dites sérieuses et qui ont pignon sur rue. Badoo, Adopte Un Mec, Meetic et j’en passe, ça fonctionne, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit mais les pratiques commerciales sont vraiment sales. L’excuse du spamming est toute trouvée pour inciter au paiement. Sur les sites de rencontres sexe, c’est carrément le business model. Il est peu probable que vous rencontriez quelqu’un sur ces plateformes.

Le délire peut aller très loin puisque la plupart des sites engagent des “animatrices” dont le but est de venir chater avec vous. Des discussions réelles qui donnent l’illusion que vous pourrez trouver un.e partenaire en utilisant le service. Là encore, la technique est bien huilée puisqu’on vous contactera quelques jours avant la fin de votre abonnement et pour continuer à échanger, il faudra passer à la caisse. Discussion qui sera sans suite une fois que vous aurez mis la main au portefeuille.

Pourquoi personne n’en parle ? Tout simplement parce que la plupart des utilisateurs qui se sont fait avoir ont honte et c’est là tout le problème car ces sites jouissent d’une bonne réputation alliée à une présence marketing dans les moteurs de recherche, aidé par les nombreux affiliés qui vendent le produit. Les avis négatifs se retrouvent généralement très loin dans les résultats de recherche. C’est du cul donc qui irait se renseigner sur le sujet ?

J’ai bien conscience que je ne vais pas me faire des amis avec une telle enquête mais elle va dans le sens de l’éthique que j’essaie d’imposer à ce site. Je ne veux pas recommander des services qui ne sont pas à la hauteur et il me semble plus honnête de rétablir la vérité. J’ajouterais que la solitude est un vrai problème de société, beaucoup de personnes se retrouvent isolées et cherchent juste un peu de compagnie. Les méthodes employées ici jouent sur ces mal-êtres en promettant des choses qu’elles ne sont pas capables d’offrir. C’est atrocement moche.

Bien entendu, il n’existe aucune législation qui réglemente tout ça. C’est du sexe donc on s’en fout. Pourtant l’arnaque est réelle. Il serait réellement intéressant de se pencher sur la question et de légiférer sur ces pratiques marketing qui peuvent, je pense, être assimilées à de la publicité mensongère.

Sur la cinquantaine de sites (sic) que j’ai pu tester, ce sont toujours les mêmes méthodes. Je ne doute pas qu’il doit bien exister des services sérieux, dans ce cas je vous invite à me contacter et de m’offrir l’opportunité de me prouver que je me trompe.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

3 Commentaires

  1. Bonjour, je suis journaliste et j’aimerais traiter de ce sujet, est-il possible d’avoir les noms des sites dont vous parlez ?

  2. Ça doit bien faire une dizaine d’années que ces sites existent. Comme tu le dis, c’est du porno donc tout le monde s’en fout. Ces techniques scandaleuses de growthhacking sont présentes sur la plupart des sites mainstream et effectivement l’excuse du spam est toute trouvée.

    Le vrai soucis c’est que c’est difficilement prouvable. Sur Tinder, on trouve souvent des bots qui balancent des liens d’affiliation, de là à penser que c’est Tinder lui-même qui fait de l’argent avec ça il n’y a qu’un pas. Les sites de rencontres sont devenus de vrais usines à fric avec les années. Il faudrait qu’un pure player vienne changer la donne. Facebook ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here