Artificial Girl 3 : Beaucoup de câlins et du sexe

Illusion c’est LE développeur de jeux vidéo pour adultes. On leur doit de très nombreux titres comme le très controversé Rapelay à la limite du malsain. Sorti en 2007, le troisième opus de la saga Jinkō Shōjo est probablement l’un des titre les plus populaires de l’éditeur. Il propose pas mal de choses et ses graphismes qui ont un peu vieilli restent tout même relativement agréables aujourd’hui, disons que l’on a déjà vu bien pire.

Artificial Girl 3
Petite virée nocturne dans la ville…

C’est dans un (petit) univers semi-openworld que vous évoluerez. Différents endroits agrémentent Artificial Girl 3, vous commencerez dans une maison, une sorte de collocation où vous êtes le seul homme. Voilà en gros le pitch de l’histoire. Il faut dire qu’on s’en tape un peu le coquillard de l’histoire dans ce genre de jeu où c’est le sexe qui fait l’essentiel du gameplay toutefois il y a pas mal de petites subtilités qui ne vous faciliteront pas la tâche.

En effet, toutes les filles n’ont pas forcément les mêmes réactions, certaines sont très dures à convaincre et d’autres se jetteront littéralement sur vous. Dans le principe, les personnages ont des besoins à la manière d’un Sims et si votre partenaire a trop faim ou si elle veut bouffer, vous n’arriverez pas à la sauter. Il faudra aussi prendre en compte certains sentiments de jalousie que certaines filles peuvent éprouver.

Là où Artificial Girl se démarque de Rapelay c’est que vous ne pourrez pas forcer les filles à faire ce que vous voulez. Vous devrez être à l’écoute de leurs besoins si vous voulez vous les taper. Mine de rien ce n’est pas aussi simple qu’il n’y parait mais il arrive parfois des petits événement très marrant notamment lorsque l’on vous surprend en train de faire l’amour. Les réactions sont très différentes selon les cas, la fille peut se sauver ou rester regarder.

On atteint pas des sommets de perversitude comme seuls les Japonais savent le faire mais il peut arriver qu’une fille soit tellement excitée par ce qu’elle vient de voir qu’elle file dans sa chambre pour se masturber et bien entendu vous pouvez tout à fait rester mater selon les cas.

Il est assez difficile de se le procurer en Europe et il faudra passer par un patch amateur de traduction pour pouvoir profiter pleinement du titre en anglais mais c’est un bon divertissement qui mérite que l’on s’y attarde. Quelques heures de jeu en perspective. Je vous laisse apprécier quelques minutes de gameplay que j’ai capturé histoire de vous faire une petite idée.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here