Bible Black : De l’eroge à l’anime, l’épopée d’un hentai devenu culte

Quand on parle d’animation japonais et plus particulièrement d’hentai, le premier truc qui nous vient à l’esprit, c’est très probablement les animés gores qui avaient débarqué en masse dans notre pays dans les années 90. Urotsukidoji en aura traumatisé plus d’un. Et pour rester dans les œuvres cultes, « Bible Black » fascine toujours autant, même 20 ans après.

Bible Black

A l’origine, « Bible Black » était un jeu eroge développé par ActiveSoft et distribué par Kitty Media à partir du 14 juillet 2000. Pendant que l’on fêtait la prise de la Bastille en France, le phénomène prendra vite de l’ampleur au Japon, d’où il est originaire. Il faut dire que le soft avait un scénario assez béton et était très original, ce qui ne manqua pas de toucher bon nombre d’Otakus.

Généralement, quand le succès est au rendez-vous, les studios d’animation s’intéressent vite à ces licences. Si on ne parlait pas réellement de transmédialité à l’époque, c’était tout à fait ce qui se passait. Lorsqu’un eroge faisait un carton, rapidement, on déployait les grands moyens en produisant un animé, des mangas et tout un tas de produits dérivés. Ce sont Studio Jam et surtout Milky Studio qui auront donc la lourde tâche d’adapter le jeu en dessin animé.

Tout juste un an après la sortie du jeu, « Bible Black » rencontre à nouveau le succès avec ces OAV très bien foutus et qui retranscrivent parfaitement l’histoire qui était développée dans l’eroge. Succès d’estime et commercial immédiat, le phénomène était né et tous les amateurs de hentai ne parlaient plus que de ça. C’était LE dessin animé pour adultes à voir absolument. En France, c’est Eva-vidéo qui se chargea de l’importation et du doublage. C’est à eux que l’on doit d’avoir eu dans notre pays, l’autre hentai cultissime : « La Blue Girl ».

Kurumi Imari

L’histoire démarre par la découverte par quelques jeunes prêtresses, dirigées par Hiroko Takashiro, d’un livre de magie noire, la Bible Black. Hiroko deviendra, par la suite, professeur dans le lycée où se déroulent les événements. Elle tentera de percer les mystères de cette magie étrange qui aura pour effet de désinhiber complètement les personnes envoûtées. Un bon prétexte à des scènes de porn assez anthologiques qui ont fait le succès de cette longue série qui aura le droit à trois suites les années suivantes.

Minase, un étudiant, tombera par hasard sur ce livre de magie noire et comprendra rapidement les effets qu’elle peut avoir sur ses camarades de classe. D’autres protagoniste mettront également la main dessus et voudront, eux aussi, tenter de percer tous ses mystères. Un trame suffisamment originale pour l’anime et la licence en générale connaissent un succès mondial. Partout où il a été distribué, cela a été un succès.

Aujourd’hui encore, il est très populaire. Il est très facile de se procurer les mangas ou les DVD, notamment sur Amazon où l’on peut trouver l’intégrale. Pour les collectionneurs, on a aussi repéré pas mal de figurines, très jolies et inspirées de « Bible Black ».

S’il ne fallait retenir qu’un seul hentai, ce serait, probablement, celui-là. Il a réussi à marquer les esprits à sa sortie et presque 20 ans plus tard, il est toujours au cœur de l’actualité et toujours discuté entre fans. De longues heures de divertissement en perspective pour ceux qui n’auraient jamais mis la main sur cette licence qui mérite le coup d’œil.

Hiroko Takashiro

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir financièrement sur notre Patreon. Tu as également la possibilité d'acheter l'un de nos tshirts sur notre boutique. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Tu veux que l'on parle de toi ou que l'on apporte une modification à un article ? Tu peux nous contacter. Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here