Blocage du porno en Inde (ou pas)

Cette semaine le gouvernement indien a été sous les feux des projecteurs. En effet, les dirigeants du pays ont décidé de bloquer l’accès aux contenus pornographiques sur Internet car, je cite, « la Cour Suprême a recommandé une telle mesure dans le cadre de la lutte contre la pédophilie »

Près de 900 sites ont donc été bloqués dont « Le Daufiné Libéré » qui est un journal d’informations régionales. Probablement trop hardcore pour l’Inde. Ravi Shankar Prasad, le ministre des télécoms a alors déclaré que les nationalistes hindous au pouvoir à Delhi étaient pour « l’indépendance des médias » et qu’ils respectaient « la liberté d’expression sur les réseaux sociaux ».

59% des hindous avouent consulter régulièrement du porno sur Internet et 56% d’entre-eux estiment que cette interdiction est une atteinte à la liberté individuelle. Étonnamment, un autre sondage montre que 62% des personnes se disent d’accord avec le blocage et 54% estiment que cette mesure va faire reculer la violence dont les femmes et les enfants souffrent dans ce pays.

Priya Anjali Rai

Pays du Kamasutra et des temples de Khajurâho, très célèbres pour leurs sculptures très sexuelles, l’Inde semble s’enfoncer dans un conservatisme plutôt malsain. Il ne fait aucun qu’il existe un réel problème de violences sur les femmes mais la censure du porno ne semble être qu’une excuse pour mieux contrôler les médias et l’opinion publique car on sait aujourd’hui que la pornographie n’est absolument pas liée à ce genre de délinquance sexuelle.

J’imagine que le problème de fond vient d’une culture assez arriérée et d’un manque d’éducation sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Pour bon nombre de jeunes de ce pays, les mentalités doivent évoluer mais il faudra probablement encore quelques années avant que les veilles idées s’effacent complètement. En attendant, le gouvernement a fait machine arrière et a libéré bon nombre de sites pour adultes mais pour combien de temps ?…

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here