C’est Ma Cam #1 : Charlie Liveshow est magique

J’inaugure ici une nouvelle série d’interviews et une nouvelle rubrique sur le site : C’est Ma Cam. Le but étant de vous présenter des camgirls intéressantes et si vous avez passé une mauvaise journée, que votre patron vous a engueulé et que votre chien a pissé sur la moquette, 10 minutes sur la cam de Charlie et vous retrouverez le sourire. Une personnalité incroyable qui redonne la pêche, Charlie est magique. Très active sur Twitter, elle s’est rapidement faite remarquée, c’est un rayon de soleil dans votre timeline. Les cameuses populaires ont souvent une identité forte et cette nana là vous fera passer un bon moment à coup sûr. Loin des cameuses qui ont l’air de se faire chier en attendant le client, Charlie discute avec ses tipeurs et anime comme il se doit son liveshow. Ce joli brin de femme a bien voulu répondre à mes questions…

Charlie Liveshow

– Salut Charlie, peux-tu te présenter à nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?
– Coucou BuzzPorn!, et bien pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis Charlie, une femme de 35 ans gourmande et coquine. Je suis camgirl, mais pas que(ue), rhooo le jeu de mot est facile, j’ai aussi un blog sur lequel je publie régulièrement des billets, que ce soit pour un test sextoy, un article sexo, une vidéo très coquine ou pour annoncer le programme des lectures érotiques de la semaine. Ah oui parce que je fais ça aussi, je suis animatrice radio sur LSF Radio, j’ai une émission, « les lectures érotiques de Charlie » consacrée à la lecture à voix haute (ben oui, la lecture à voix basse, à la radio c’est de suite moins intéressant !) de textes érotiques avec une dernière partie d’émission en mode hysterical litterature !

Et puis je suis aussi actrice, sans le X, enfin j’ai rajouté le X pour une scène exceptionnelle avec John B Root, je donne aussi des cours de théâtre à des ados dans des quartiers dits difficiles. Donc voilà un peu tout ce que je fais, en somme, j’essaie de faire ce qui me plaît, ce qui me fait vibrer, et d’abolir les fameuses petites cases qui cloisonnent tout ce qui à trait à la sexualité du reste de la vie.

– Comment es-tu arrivé dans le milieu du X ? C’était une envie ou tu es tombée dedans par hasard ?
– Et bien là pour le coup, je suis comme Obélix, je suis tombée dedans par hasard ! La sexualité a toujours eu une part importante dans ma vie, déjà parce que j’aime ça et pourquoi se priver de ce qu’on aime ? Et puis depuis très longtemps, je m’interroge, observe (moi et les autres), partage pour comprendre mieux la sexualité. Parce que je crois que la sexualité est une voie royale pour plus d’épanouissement, plus de conscience aussi, et un moyen génial de dépasser certaines choses. Ça ne veut pas dire baiser à tout va, l’addiction sexuelle tout comme le rejet, c’est des indices qu’il y a un truc qui cloche. Oula, je m’égare là ! Bref, j’ai toujours aimé le sexe, en pratique mais aussi en théorie, hahaha, là je pense notamment aux travaux de Wilhelm Reich, qui a découvert l’énergie d’orgone en observant le fonctionnement de l’orgasme au départ mais j’étais super noob en ce qui concerne l’industrie du X. Ma première visite dans un sexshop, j’avais 26 ans ! Mon premier porno, 22 ! (Heu… Les téléfilms érotiques de M6 quand on a 13 ans ça compte pas).

Et puis un beau jour, bim je perds mon statut d’intermittente du spectacle, je dois trouver du boulot très très très vite parce que mon compte en banque rivalise avec les températures canadiennes au cœur de l’hiver et je tombe sur une annonce pour devenir camgirl. Je n’y connaissais rien, je ne savais même pas que ça existait. Mais, je suis un peu blonde en dedans mais quand même, j’ai très vite compris de quoi il s’agissait, et quelque chose en moi savait que c’était ça que je devais faire, alors j’ai dit banco !

– Tu as tourné pour John B. Root, comment arrive-t-on à travailler avec un des Patrons du porno en France ?
– Par un heureux concours de circonstances ! J’adore la vie, vraiment, je crois qu’il n’y a pas de hasard, mais par contre plein d’occasions à saisir ! Alors je t’explique. Grâce à LSF Radio et l’émission « les lectures érotiques de Charlie », je me suis retrouvée à lire le dernier livre de John B Root : « Le pornographe et le gourou ». Et j’ai adoré ce livre, vraiment ! C’est l’histoire de l’illumination d’un pornographe, ou comment mêler le cul et la spiritualité, parce que contrairement aux idées reçues ce n’est pas du tout antinomique. D’ailleurs je l’ai déjà conseillé à tous mes amis, alors chers lecteurs, je vous le conseille aussi  ! Il y a tellement de choses qui m’ont parlé dans ce livre, qui ont fait écho, que j’ai voulu interviewer John B Root (Oui, je fais aussi des interview sur mon site) et entre l’affection que j’avais pour l’auteur et l’admiration de son travail de pornographe, je me suis dit, quitte à tourner une scène X (Envie qui sommeillait en moi depuis quelques temps), autant le faire avec Monsieur John B Root. John cherche régulièrement de nouvelles actrices, si si, c’est même écrit sur son blog ! Alors je lui ai proposé qu’on fasse une scène ensemble et il m’a dit oui ! Ça a été une expérience géniale. Avant de le faire, j’avais un peu peur, parce que le boulot d’actrice et d’actrice X c’est pas du tout la même chose. Mais John a su me mettre à l’aise et ça a juste été du bonheur, du fun, bref, une expérience géniale !

– Tu fais de la cam et tu as l’air de t’amuser ? C’est quelque chose qui te plait ?
– Oh oui ! J’adore ça ! C’est quelque chose qui me plaît et en plus qui m’a épanouie. Camgirl, c’est partager ! De la jouissance, de la joie, amener du plaisir dans la vie de l’autre et dans la sienne. Elle est pas belle la vie ? Alors attention, je ne dis pas que camgirl c’est the métier qui convient à toutes les femmes, je dis juste que pour moi, c’est un métier génial et qui me correspond vraiment. J’ai découvert énormément de choses sur la sexualité, la mienne et celle des autres, sur les fantasmes, j’ai gagné en confiance en moi et je trouve ça génial d’apporter du bonheur et du plaisir parce que c’est ça quand même ! En général, on va voir une camgirl pour passer un bon moment, jouir, vivre un fantasme, profiter et j’en profite aussi !

– Ton blog est très complet, tu parles sexo et tu testes des sextoys, c’est important pour toi de partager tes expériences ?
– Oui ! C’est super important. Partager, c’est s’enrichir. Je trouve qu’il y a tellement à faire encore du côté de la sexualité ! On vit dans un monde assez schizophrène, d’un côté tu as une hyper sexualisation, un accès libre et facile à tout dans le cul et de l’autre le puritanisme gagne du terrain. J’ai fait des micro-trottoirs cet été autour de la sexualité et c’est fou comme la plupart des gens sont mal à l’aise dès qu’on leur parle de cul. C’est encore très tabou. Il n’y a qu’à voir les cours d’éducation sexuelle en France, on te parle des risques, des maladies, de la morale, mais personne ne parle de plaisir. Le boulot qu’ont fait des gens comme Masters et Johnson ou encore le Dr Kinsey (D’ailleurs si vous ne connaissez pas, je vous recommande la série Masters of Sex ou le film Docteur Kinsey) est primordial. Parce qu’en étudiant la sexualité, en amenant ce sujet au grand public, ils ont permis à des milliers de gens de vivre mieux, de comprendre qu’ils n’étaient pas fous, malades ou pervertis. Je n’ai pas cette prétention, mais si en publiant des articles sexo, des tests sextoys, je peux œuvrer pour un peu plus de liberté, aider des gens à s’autoriser leurs envies, ben je serais hyper heureuse ! Alors je partage, mes expériences, mes points de vue, ce n’est pas la vérité absolue (D’ailleurs existe-t-elle ?), c’est juste la mienne au moment où j’écris un article et quand j’ai des commentaires, des réactions, des témoignages, je suis la plus heureuse et je m’enrichis aussi, ça me permet de continuer à chercher, trouver, avancer quoi.

Profitons, expérimentons, la vie est un cadeau à honorer par notre envie, notre curiosité et notre enthousiasme, alors célébrons la.

– Ton entourage est-il au courant de tes activités ? Qu’en pensent-ils ?
– Alors une partie de mon entourage est au courant, pas la totalité. Qu’en pensent-ils ? Et bien comme ce sont tous des individus à part entière, ils n’ont pas tous la même réaction. Mon père, par exemple, a été et est encore extrêmement choqué. Je suis un peu devenue l’incarnation du mal. Il ne m’a quand même plus adressé la parole pendant plusieurs mois, persuadé que je glissais sur une pente savonneuse et que si je faisais de la cam, j’allais finir prostituée malheureuse avec une seringue dans le bras. Ah ! La ! La ! J’ai eu beau lui expliquer que c’était un choix conscient et joyeux, il refuse de l’entendre, parce que pour lui, pour sa morale, on ne peut pas gagner de l’argent avec son coprs, enfin ses parties génitales plus précisément, parce que c’est mal et c’est pas bien. Ça me fait doucement rigoler, gagner sa vie avec son corps, tout le monde le fait, un maçon à 60 ans, il a bien conscience que c’est avec son corps qu’il a gagné sa vie, les déformations professionnelles parce qu’on a toujours la même posture de travail, que ce soit devant un ordi ou devant une chaîne d’assemblage à l’usine c’est réel. Désolée, petite digression mais tout ça pour dire que la morale a encore de beaux jours devant elle, le fameux cloisonnement, la bienséance.

Mais sinon, les gens qui sont au courant dans mon entourage le vivent très bien. Après, il y a ceux à qui je n’en parle pas parce que je sais que leur morale est trop présente, qu’ils vont être choqués et que ça va altérer nos relations. Tu sais, c’est quand quelqu’un t’aime vachement, te trouves super chouette et quand tu lui dis ce que tu fais, en une fraction de secondes tu deviens un être méprisable et maléfique. Du coup, je choisis avec soin les personnes à qui j’en parle. Mais ça va, la plupart de mes amis sont plutôt libres dans leur tête, du coup c’est plutôt cool, et ça permet de parler de tout librement, et de bien se marrer aussi ! Une spéciale dédicace à mon ami Olivier, The Punisher !

– Il n’est pas toujours simple de diffuser du sexe sur les réseaux sociaux, c’est une difficulté pour se faire connaitre ?
– Ça c’est rien de le dire ! Quand je te parlais de puritanisme, nous voilà au cœur du sujet ! En plus, je cumule les inconvénients. Je m’explique. J’ai voulu et j’ai choisi de faire un site complet, un site où justement je ne rentre pas dans une seule case. Du coup j’ai des articles sexo, j’ai des tests sextoys mais, et c’est très rare, j’ai choisi de faire pour chaque test une vidéo de test pratique donc qui dit pratique avec un sextoy dit sexe visible, j’ai aussi une partie boutique sur laquelle on peut acheter mes vidéos X ou un liveshow, j’ai des podcasts d’émission radio… Bref, tout ça mélangé, ben ça fait que déjà, je suis obligée de mettre un disclaimer réservé aux plus de 18 ans, ce qui peut freiner des gens qui viennent sur mon site pour écouter une émission de lecture érotique ou pour lire un article sexo mais au delà du frein que ça peut être, j’ai découvert l’univers impitoyable de la censure ! Facebook, Google+, les bots de Google me détestent mais c’est réciproque. Facebook, le pays où montrer un sein ou une minette c’est la fermeture de ton compte (J’ai quand même un premier compte facedebouc qui a été fermé à cause de la photo d’un sextoy… WTF ?!) par contre gerber des propos racistes, haineux ou homophobes sur ton profil ça c’est possible. D’ailleurs, Facebook est un peu la terre d’asile de la délation et des bonnes vieilles pratiques collabo car je ne compte plus le nombre de photos ou de posts qui ont été signalés sur délation. Google+, pareil, pas de signe apparent de nudité sinon bye bye.

Et le bot Google, tout ce qu’il peut faire pour ne pas te référencer (Ben oui tu ne rentres pas dans une seule case !) ben il le fait. Heureusement il y a Twitter et Tumblr ! Honnêtement, ce sont mes réseaux sociaux de prédilection. Parce que, de manière intelligente, oui hourra il y a des gens intelligents, ils te foutent la paix du moment que tu signales sur tes posts que ton contenu est réservé aux + de 18 ans. Enfin, un peu de liberté et moins d’hypocrisie  ! Donc, en conclusion, quand tu as un site comme le mien, c’est clair que tu n’es pas aidé, voire même contré, heureusement il y a Twitter !

– Les tubes ont fait beaucoup de mal à l’industrie, penses-tu que la cam peut être un moyen de sauver le business ?
– Alors là honnêtement, je n’en ai pas la moindre idée ! Je pense que la cam, c’est l’évolution du téléphone rose, du vieux minitel et ses 3615 ULLA. L’envie de s’offrir un liveshow n’est pas la même que celle de se mater un porno. Elles sont complémentaires. L’une sauvera-t-elle l’autre ? J’en sais rien, je ne sais pas si ce sont les mêmes boîtes qui font du X qui créent et gèrent des grosses plateformes de liveshow. Après, avis perso, je ne pense pas que l’industrie du X disparaisse, le sexe c’est comme la guerre, ce sont les domaines où l’homme a toujours été le plus créatifs. Peut être, sûrement même, qu’elle évoluera, que les moyens de productions, les manières de trouver de l’argent changeront, comme d’ailleurs c’est le cas pour l’industrie de la musique mise à mal par les téléchargements pirates et les tubes mais je ne pense pas que le X puisse disparaître ni être remplacé par la cam. Il faut juste lui laisser le temps d’évoluer et de s’adapter. Voilà une réponse fort incomplète mais comme je t’ai dit, je ne suis pas au cœur de l’industrie, ni du X ni du liveshow, je suis plus en mode artisanal et indépendant.

– Tu fais aussi des podcasts sur la sexualité sur YouTube, c’est quelque chose que tu aimes faire également ?
Oui, carrément ! Comme je t’ai dit avant, l’idée de partage est essentielle je trouve. Alors sur YouTube, on trouvera les tuto softs ou les tests sextoys soft, censure YouTubienne exige (les tests et tuto complets sont sur mon site). Les tutos, j’ai commencé à les faire parce qu’au cours de mes liveshows ou au fil de mes errances sur le net (forums, blog sexo, etc…), je retrouvais souvent les mêmes questions, les même « mais comment on fait ? ». Mon premier tuto c’est celui sur comment devenir femme fontaine. En fait, le titre le plus juste ça serait « comment je suis devenue femme fontaine, peut-être que ça pourra vous aider à le devenir » mais c’était un peu long. La fontaine, je l’ai découvert grâce à un client en show, qui m’a appris.

Du coup, en voyant toutes les interrogations de nanas sur ce phénomène, toutes les tentatives pas forcément fructueuses, ça m’a semblé logique de faire partager mon expérience. Alors ce n’est pas une formule magique, c’est la transmission de l’apprentissage que j’ai vécu. Peut-être que d’autres femmes, grâce à ça, trouveront aussi leur manière d’éjaculer. Là bientôt, je vais en faire un sur la sodomie parce que c’est une question qui revient souvent. Des nanas qui disent qu’elles aimeraient bien mais n’y arrivent pas, des mecs qui m’envoient des messages en me demandant comment s’y prendre pour que leur copine aussi aime la sodomie. Alors ça ne sera pas une formule magique qui permet à tout le monde d’aimer la sodomie, ça sera ma manière de l’aborder, mes conseils pratiques mais encore une fois, il n’y a pas une vérité ni une seule et unique manière de faire. Et puis, moi perso j’adore les tuto, ça m’arrive souvent de chercher « comment faire ci ou ça » et c’est vrai que bien souvent une vidéo c’est plus explicite qu’un long texte. Je ne pourrais pas faire de tuto sur « comment monter un mur en béton » par contre je peux en faire un sur « comment bien préparer une sodomie ».

– Aurais-tu des conseils à donner à quelqu’un qui voudrait se lancer dans cette activité ? Des erreurs à ne pas faire peut-être ?
– Mon premier conseil pour quelqu’un qui voudrait se lancer dans la cam ça serait : Faites le parce que vous en avez envie ! Faites le parce que vous aimez vous donner du plaisir ! Devenir camgirl si on aime pas spécialement le sexe, si on se fait chier quand on se masturbe, c’est pas une bonne idée je trouve. Pour moi, faire ce boulot juste parce qu’on se dit que c’est de l’argent facile, c’est une erreur à ne pas faire. Parce que déjà, ce n’est pas de l’argent facile, ça demande du temps et de l’investissement personnel. Bon après y a des mecs qui aiment voir une nana s’emmerder voire carrément détester se masturber mais pour la fille, pour n’importe qui d’ailleurs dans n’importe quel boulot : Faites le parce que vous en avez envie !

Après, y a ce qu’on appelle des jobs alimentaires, des moments où on n’a pas trop le choix de choisir son boulot mais ne faites pas camgirl à défaut de mieux et pour les jobs alimentaires, je reviens au bouquin de John B Root, on peut trouver de la joie et du plaisir quoi qu’on fasse. Dans le livre, à un moment son héros, Valentin, fait des petits boulots, éboueur, ramasseur de feuilles et de papiers gras dans un parc et pourtant il met la même joie et la même intensité quoi qu’il fasse, juste parce qu’il a conscience du cadeau que c’est d’être vivant, et qu’il est heureux, quoi qu’il fasse. Sur mon site, il y a une rubrique spéciale « conseils aux camgirls débutantes » pour celles que ça intéresse. La rubrique n’est pas finie, régulièrement je poste de nouveaux sujets, mais c’est déjà une petite base.

– Quelque chose à rajouter ? Des projets en cours ?
– Et bien, mon site est un jeunot, il va fêter ses 3 ans en décembre, et moi mes 3 ans de cam ! Donc les projets, c’est continuer à faire vivre mon site et c’est du boulot. Pour ceux qui ne connaissent pas, vous n’avez pas idée d’à quel point c’est chronophage (NDLR : Tu m’étonnes !). Continuer à allier tous les plans de ma vie à la fois, donc cette année j’ai pas mal de cours de théâtre pour des jeunes, en plus de la cam. J’ai aussi un gros projet en prépa mais pour l’instant je ne peux pas en dire plus, secret d’initié mais promis, dès que ça voit le jour, je vous tiens au courant.

Et puis des envies aussi ! Mettre un peu plus à profit ma carte comédienne pour faire des audio books, ça c’est quelque chose qui me plairait beaucoup ! J’ai déjà fait un peu de doublage, je fais toutes les semaines des lectures pour LSF Radio et j’adore le travail de la voix. Ah oui, cet été j’ai tourné dans un épisode d’une série TF1, « Petits secrets entre voisins » par contre je n’ai aucune idée de quand sera la diffusion télé. Promis je relaie sur Twitter quand j’ai l’info ! Bon, c’est pas dit que je l’annonce pas en avance, il y a quelques jours, j’ai moi même découvert grâce à Twitter que j’étais sur la couverture du dernier Hot Video et j’ai aussi un petit rôle dans un long métrage qui devrait sortir courant 2016, à mon avis il va être vachement bien ce film mais pareil, je vous en dirais plus en temps voulu, patience…

Et puis continuer à rencontrer des gens d’horizons divers et variés, depuis que j’ai commencé la cam et mon site, les rencontres se multiplient et je trouve ça d’une richesse folle. En fait je suis ouverte à toute proposition, professionnelle j’entends… Ha ! Ha ! Si c’est quelque chose qui m’intéresse, me fait vibrer, je fonce ! Le mot de la fin : Merci BuzzPorn! pour cette interview, ça a été un plaisir de papoter avec toi, alors longue vie et plein de bisouX !

Et pour nous tous, c’est bateau mais c’est pas grave : profitons, expérimentons, la vie est un cadeau à honorer par notre envie, notre curiosité et notre enthousiasme, alors célébrons la.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

2 Commentaires

  1. Une très bonne interview de Charlie, merci à vous et oui vous pouvez retrouvez Charlie tous les Jeudis sur lsfradio.com à partir de 16 Heures dans les lectures érotiques de Charlie. VOus pouvez réagir en temps réel sur les réseaux sociaux lors de son émission grace au hashtag #LEC.
    Merci pour elle.
    L’équipe LSF RADIO

  2. Merci à toi Buzzporn pour m’avoir donné l’occasion de m’exprimer sans aucune censure, c’est pas toujours le cas et des fois on a des surprises en découvrant l’article final …
    Et puis ben je suis très honoré d’ouvrir le bal, comme on dit, pour cette nouvelle rubrique
    Merci à toi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here