Comment réussir sa première sodomie ?

S’il y a un sujet récurent avec le sexe, c’est bien la sodomie. A en croire la demande sur ce site, cette pratique est très appréciée des hommes comme des femmes. Ces dernières atteignent même l’orgasme parfois lorsque le partenaire sait s’y prendre. Toutefois, la pénétration dans cet orifice reste délicate au début, il ne faut pas faire n’importe quoi. Il existe bien entendu les gels lubrifiant qui pourront être un bon allié pour débuter mais il ne fera pas tout. Tout d’abord, il faut savoir qu’en 1992, c’est 33% des femmes qui déclaraient avoir déjà essayé au moins une fois. Aujourd’hui on estime qu’une femme sur deux a franchi le cap. Le sujet se décomplexe avec le temps mais il est clair que tout le monde n’a pas forcément le même point de vue, cet endroit servant généralement plus à expulser qu’à accueillir (oui, c’est glamour, je sais). Êtes-vous préparé pour la sodomie ?

Première sodomie

Premiers pas…

Avant de « passer par derrière », il y a point très important, c’est le dialogue. Il faut en parler librement avec son/sa partenaire et expliquer vos envies. C’est la première étape et qu’il faut absolument éviter de faire au lit. A proscrire également la méthode bourrine qui consiste à y aller sans prévenir. C’est le meilleur moyen pour ne plus jamais y avoir droit. Il faut que la sodomie ne soit plus quelque chose de « sale », c’est pourquoi il est indispensable que le sujet devienne d’assez banal dans le couple.

De la théorie à la pratique…

Si vous avez convaincu votre partenaire, la moitié du boulot est fait, il ne vous reste plus qu’à essayer. La seconde étape consiste à la préparation. En effet, il faut que le moment soit bien choisi lorsque l’excitation est à son paroxysme. On peut par exemple commencer par caresser l’anus et pourquoi pas y insérer un doigt comme un teaser pour un film à grand budget. Comme je l’ai dit plus haut, l’utilisation de lubrifiant peut facilité la chose et rendre le truc un peu plus coquin et excitant.

Tape moi dans l’fond, j’suis pas ta mère !

Arrive le moment tant attendu, celui de la pénétration. Là encore, pas de précipitations. Il ne faut pas que la sodomie (surtout lorsque c’est la première fois) soit désagréable. Essayez de laisser votre partenaire prendre le contrôle car elle sait mieux que vous pour l’instant ce qui lui fait plaisir, ne forcez pas les choses. C’est ensuite à vous d’être à l’écoute et de bien observer s’il y a plaisir ou pas. N’hésitez pas à lui demander si tout va bien, il ne faut pas que le sexe anal soit exécuté juste « pour faire plaisir » à l’autre. Ce moment doit être partagé à deux.

Ça ne veut pas !

Parce qu’on ne peut pas tout réussir du premier coup dans la vie, si vous sentez que ça ne fonctionne pas, n’insistez pas et retentez l’expérience une autre fois. Il faut que la sodomie reste quelque chose d’agréable dans la tête du partenaire. Si les souvenirs sont mauvais, pas de doutes qu’il sera plus compliqué de pratiquer.

Tout le monde n’est pas égal sur le sujet. Certaines femmes vont grimper aux rideaux et d’autres ne ressentiront que la douleur. L’explication est physique, toutes les personnes ne sont pas les mêmes mais généralement lorsque l’on s’applique et que l’on fait les choses dans les règles de l’art, le plaisir est bien présent.

Et vous ? Avez-vous déjà essayé ? Comment ça s’est passé ?

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

1 COMMENTAIRE

  1. Je pratique parfois et c’est très agréable. Les conseils que tu donnes sont très bons. J’avoue que la première fois ça n’avait pas été une partie de plaisir mais j’ai appris à prendre mon pied et j’arrive à jouir comme ça. Ce que j’ai aussi c’est qu’on me caresse en même temps, c’est trop bon ! 😛

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here