Cyberpunk 2077 : on plonge dans la sexualité du futur

0
130

3D SexVilla 2

Voilà déjà plus d’un an que l’on vous avait parlé du jeu de CD Projekt Red qui était attendu comme le Messie. Si de nombreux tests on déjà été publiés un peu partout sur la toile, nous avons voulu nous attarder sur la sexualité et les questions de genres qui font partie intégrante de l’univers de Cyberpunk 2077. Attention, cet article peut contenir quelques petits spoilers.

Cyberpunk 2077 - Evelyn, une charmante prostituée

Blade Runner en open world

Même si vous ne jouez pas aux jeux vidéo, difficile de passer à côté de ce titre qui fait énormément parler de lui. Avec une attente aussi dingue, il était évident qu’une telle oeuvre allait générer bon nombre de discussions. Alors que The Last of Us 2 avait heurté la sensibilité de quelques fragiles, ici la transidentité, l’homosexualité et tous ce qui n’est pas forcément binaire font partie de ce monde ouvert très inspiré. Le cyberpunk est un genre plutôt apprécié dans la littérature et le cinéma. Le jeu vidéo est encore assez timide pour aborder ces sujets, si l’on a bien eu DeusEx ou Detroit: Become Human, selon moi, Cyberpunk 2077 va beaucoup plus loin en terme d’immersion et je peux vous le dire tout de suite : c’est une réussite.

Les mondes ouverts sont souvent une bonne excuse pour y insérer de nombreuses activités et personnages secondaires. Ce titre n’échappe pas à la règle et offre une ville incroyable qui fourmille de vie. On passe des quartiers riches aux bidonvilles en quelques minutes à moto. Des paysages de villes abandonnées sont aussi au programme. L’environnement est complètement fou et c’est avec une très grande impatience que l’on attend un futur patch qui prendra en charge les nouvelles technologies des consoles nextgen. Parce que ce titre a besoin d’exister au travers de ses graphismes et surtout de son imagerie. Toutefois, en l’état, le jeu reste très intéressant visuellement et on ne va pas se mentir, c’est l’une des meilleure expérience vidéoludique de cette année.

Transidentité et non-binarité

Dès la création de son personnage, on sent que CD Projekt Red a voulu rendre son titre le plus immersif possible en proposant aux joueurs de créer un avatar qui leur ressemble. Bien qu’un peu limité, l’éditeur permet tout de même de créer une personne avec ou sans pénis. Calmez-vous, on n’est pas non plus dans 3D Sexvilla 2 mais ces options permettent de s’adapter à ses envies. Si ce détail a été le sujet de blagues potaches sur les Internets, dans la pratique ces choix physiques n’influenceront pas ou peu l’aventure.

Personnage transgenre dans Cyberpunk 2077

Le propos du jeu ne se situe pas là mais l’ambition de l’immersion a clairement conduit les développeurs à proposer ces options et on ne peut que s’en réjouir. D’autant plus que l’univers fait la part belle à un certain progressisme inhérent au genre cyberpunk. L’acceptation des sexualités non-binaires fait partie du package de ce futur où l’humanité est pourtant très décadente. Frôler la fin de l’Humanité remet peut être en perspective certaines choses. On espère qu’il ne faudra pas en arriver là dans notre monde à nous, bien réel. En tout cas, c’est assez réjouissant de voir comment le sujet est présent de manière très naturelle.

Romances homosexuelles

Si The Last of Us 2 avait réussi a proposer un très beau personnage homosexuel et très bien intégré dans sa narration, Cyberpunk 2077 offre aussi de bonnes surprises sur ce sujet. Au fil de l’aventure, vous serez amené à rencontrer de nombreux personnages et il sera possible d’avoir des relations amoureuses avec certains d’entre-eux. CD Projekt Red a fait le choix d’utiliser la voix comme facteur déterminant pour des raisons techniques évidentes. Selon ce que vous aurez choisi à la création de votre avatar, les réactions des personnages romançables ne réagiront pas toujours de la même manière. Les dialogues très bien écrits vous expliqueront clairement pour quelles raisons il ne sera pas possible de démarrer une relation.

Par exemple, vous rencontrerez rapidement le personnage de Judy dont on apprendra au fil de l’histoire qu’elle est lesbienne. Si votre avatar a une voix masculine, il ne sera pas possible de démarrer une relation avec elle. En revanche, si vous choisissez une voix plutôt féminine, s’ouvrira à vous une très belle histoire. Le tout est très bien intégré à l’univers et à la narration générale du titre. S’il aurait été très complexe techniquement de contenter tout le monde, les protagonistes offrent une diversité très intéressante et qui fait plaisir à voir dans un jeu d’une telle envergure. Que nos amis hétéros se rassurent, il sera aussi possible de faire de belles rencontres dans cette gigantesque ville.

Prostitution cybernétique

Rapidement, l’histoire va vous conduire dans les quartiers chauds de Night City. La ville a son propre club et vous entrerez dans ce milieu pour les affaires. Un gros coup de cœur pour le personnage d’Evelyn dont les augmentations cybernétiques lui permettent d’être une prostituée de luxe. Là encore, ce passage de l’histoire est parfaitement intégré à l’univers et soulève des questions importantes. CD Projekt Red a un réel talent d’écriture et c’est typiquement sur ce genre de choses que l’on comprend à quel point ils maitrisent leurs sujets. C’est réellement appréciable de voir ce traitement bienveillant autour des travailleurs·euses du sexe.

Dans ce quartier, vous croiserez de nombreux·euses prostitués·ées et parce que l’on sait que vous êtes des coquinous, vous aurez la possibilité de vous envoyer en l’air avec la personne de votre choix. Se lancera alors une petite cinématique très soft et votre personnage se réveillera le lendemain, seul dans sa chambre d’hôtel. Pas de quoi casser quatre pattes à un canard mais c’est là. Le milieu du sexe existe à Night City et semble dépeindre un secteur professionnel avec ses bons et ses mauvais côté sans pour autant entrer dans un discours moralisateur et, bordel, ça fait du bien.

Un excellent titre

Si dans cet article je souhaitais surtout m’attarder sur ces questions de genres et de sexualités, Cyberpunk 2077 ne s’articule pas forcément autour de tout cela. L’aventure est riche et variée, les personnages rencontrés sont réellement incroyables et biens écrits. CD Projekt Red a mis la barre assez haute sur ce point. Techniquement c’est assez réussi et malgré quelques glitchs inhérents à ce genre de super productions, l’expérience générale est époustouflante. Toutefois, on vous recommande d’y jouer sur un PC assez musclé pour bien en profiter ou d’attendre les versions PlayStation 5 et Xbox Series qui devraient être disponibles courant 2021.

De manière plus générale, CD Projekt Red a une vision très bienveillante sur tous les sujets touchant de près ou de loin à la sexualité. On l’avait déjà remarqué dans The Witcher 3 avec son personnage principal relativement libertin. En tout cas, on a réellement apprécié cette ouverture d’esprit et sans jugement. Même s’il est peu probable que Cyberpunk 2077 puisse changer certaines mentalités, le jeu montre que la société peut très bien fonctionner au travers de sa diversité. Il y aurait tellement de choses à dire sur cette oeuvre qui, selon moi, est une réelle réussite. De mémoire de joueur, ça faisait longtemps que je n’avais pas été autant immergé dans un tel univers. On ne peut que vous recommander de vous le procurer et de vivre par vous-même cette expérience hors du commun.

Purlive

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here