Czech Fantasy : glory hole et bordel du porno amateur

Si Prague est la plus grande ville de la République tchèque, c’est aussi l’endroit où Czech Fantasy s’est installé. Un bordel à base de glory hole où il suffit de « payer, choisir et baiser ». Si l’idée fait rêver, revenons sur Terre : c’est du porno.

Czech Fantasy

Le concept est un peu déroutant puisque les femmes ou les hommes sont ainsi offerts. Les « clients » paient leur entrée puis choisissent leur partenaire grâce à une photo imprimée et placardé au dessus des jambes écartées des jeunes filles qui dépassent d’un box dans lequel elles sont allongées.

Des caméras sont, bien évidemment, placées dans ces boites d’où l’on peut observer les femmes prendre leur pied sans pour autant savoir qui est en train de s’occuper d’elles. Ici le glory hole est placé sur un piédestal et pousse le principe dans ses derniers retranchements.

Czech Fantasy propose là son idée du bordel idéal et filme ces amateurs tous venus pour la même chose. Une sorte de communion du sexe où les offrandes sont prêtes à accueillir des mâles vigoureux prêt à tout pour une petite mort sans fioriture.

Les pays de l’Est ont toujours eu cette réputation d’avoir les plus belles femmes de la planète et il faut bien avouer que ces amatrices sont particulièrement jolies, ce qui rend cette « maison close » encore plus attrayante. On est assez fasciné par toute cette dinguerie et cette exposition de sexes ouverts à l’aventure.

En tout cas, on est plutôt impressionné par l’inventivité de Czech AV qui a vu plutôt juste avec ce porno niché d’un nouveau genre. Le glory hole retrouve ici ses lettres de noblesse avec un concept qui semble pas mal séduire les curieux et les fans d’amateur.

PARTAGER

Acteur du web depuis 1995, j’ai lancé ce site en 2009 et, aujourd’hui encore, je continue à l’alimenter en parlant des choses qui m’intéressent comme la musique, le cinéma, les jeux vidéo et, bien évidemment, le sexe.

4 Commentaires

  1. C’est d’une décadence et d’une inhumanité horrible comment ce genre de choses peut être légal ?
    C’est vraiment à donner des cauchemars !

  2. Ce n’est qu’un fantasme avec des amateurs consentants. Le porno c’est du cinéma, il semblerait qu’il faille encore tout vous expliquer…

  3. Le gloryhole c’est aussi vieux que les clubs libertins. Il n’y a rien de nouveau ici et pas de décadence…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here