Editroll #19 – Janvier 2019 – Gueule de bois

Le temps d’une soirée, on a enlevé nos gilets jaunes et on a arrosé l’année qui vient de s’écouler. Il s’est passé beaucoup trop de choses pour pouvoir les résumer en un seul article. Vous ne le savez peut être pas encore mais en février prochain, BuzzPorn! va tout de même fêter son dixième anniversaire. Ouais.

Bonne année

10 années pendant lesquelles ce site a connu tellement de transformations qu’il me serait bien difficile de vous expliquer comment on en est arrivé là. Ce qui est assez dingue, c’est de se dire qu’il aura tenu aussi longtemps. Comme quoi la persévérance fini toujours par payer. Je ne sais pas s’il durera encore 10 autres années mais j’espère que vous prendrez toujours autant de plaisir à nous lire. En tout cas, vous êtes de plus en plus nombreux et nous avons même franchi la barre symbolique du million de visiteurs. J’ai vraiment du mal à réaliser ce qui est en train d’arriver mais merci à vous tous, vous êtes formidables.

Rien n’est gagné car avec cette censure qui avance un peu partout sur la toile, on s’interroge sur la viabilité d’un tel projet. Après s’être fait mettre à la porte de Facebook, Patreon et Tumblr, l’année qui arrive risque d’être sacrément mouvementée. Quelle idée on eu de lancer un média qui parle de porn, je vous le demande. Le financement par les Internautes sera très probablement notre seul salut, encore faudrait-il qu’une plateforme veuille bien nous accueillir. Un contexte plutôt compliqué pour les travailleurs du sexe mais on fera tout notre possible pour survivre.

Notre compte Twitter est l’un de nos derniers vrais refuges mais pour combien de temps ? Ce réseau social est, lui aussi, en train de mettre des freins à la publication de contenus adultes. On cherche des solutions mais rien n’est simple car le sexe est encore problématique dans la tête de beaucoup de dirigeants et d’investisseurs. Pourtant si on y réfléchit un minimum, définitivement, le sexe ne devrait pas être un problème, bien au contraire.

Je crois qu’il va se jouer beaucoup de choses sur toutes ces questions en 2019 et on espère juste qu’on ne subira pas une censure excessive qui pourrait bien conduire à la mort du genre de média que l’on est en train de mettre en place. Il me semble important de pouvoir parler de toutes les sexualités mais aussi de tout ce pan de la pornographie qui milite et qui tente d’être aussi éthique que possible. La visibilité est essentielle pour faire passer ces messages de diversité mais aussi de respect des travailleurs du sexe.

On évoque souvent le féminisme dans nos colonnes et pour cause, la pornographie est probablement le seul secteur où ce sont les femmes qui ont le plus de pouvoir. Beaucoup d’entrepreneuses se lancent dans ce business et, très souvent, avec succès. Au delà du simple divertissement de masse, le porn a aussi son mot à dire sur toutes ces questions d’égalité. On peut évoquer la différence de traitement au niveau des corps, une femme nue étant systématiquement sexualisée alors que ça n’est pas le cas des hommes, par exemple.

Il y a tant de choses que le porno pourrait apporter, encore faudrait-il qu’on s’y intéresse plus sérieusement et qu’on laisse la parole à ceux qui connaissent le mieux ce secteur. Des initiatives comme le festival SNAP! est un excellent début. Idéalement, il faudrait tenter de se rapprocher le plus possible des Internautes qui consomment du sexe sur le web, expliquer, éduquer et montrer, voilà ce que les travailleurs du sexe devraient tenter de faire.

Malheureusement, les acteurs principaux dans notre pays ne vont pas totalement dans cette direction et c’est un peu triste. Toujours est-il que l’on vous souhaite une excellente année et on espère que vous arriverez à concrétiser tous vos projets.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here