Editroll #36 – Août 2020 – Le jeunisme dans la pornographie

0
499

Il ne fait aucun doute que la pornographie est une sorte de miroir de notre société. Que ce soit dans la publicité ou la mode, la jeunesse y est fortement représentée. Notre divertissement préféré n’échappe pas à ces stéréotypes qui peuvent être véhiculé par de nombreux studios. Pourtant, le porn sait aussi détourner ses propres clichés.

Lusty Grandmas

Des contenus appréciés

Dans la bouillie de tags qui sont utilisés sur les tubes, parmi les plus populaires, on trouve “mature”. Très plébiscitées par de nombreux viewers, les personnes d’un certain âge semblent être très recherchées. Si de nombreux studios ont épuisé le filon du concept de la belle-mère, le fait est que beaucoup de vidéos mettent en scène des gens qui ne sont pas forcément jeunes. J’en prends pour exemple la fabuleuse section “MILF” qui connait de nombreux adeptes. Même si les protagonistes à l’écran sont souvent choisis pour leurs corps stéréotypés et dans une catégorie d’âge qui dépasse rarement la trentaine, dans la pratique, l’âge ne semble pas être une barrière pour les fappeurs de tous horizons.

Parmi les fantasmes les plus recherchés, on trouve aussi ces fameuses “cougars”. Bien que l’espèce soit éteinte depuis un moment, il aura fallu mettre un nom sur ces femmes qui continuent à explorer leur sexualité malgré un âge avancé. Difficile de ne pas évoquer Nina Hartley qui fait toujours un carton et qui arrive toujours à attirer de nouvelles audiences autour de sa personne. Dans l’amateur, c’est probablement la charmante Leilani Lei qui arrive à séduire de nombreux viewers. Ces contenus existent donc bel et bien et connaissent un réel succès.

Le porno après 50 ans

Si mon admiration sans faille pour Zoey Holloway n’est plus à démontrer, il y a tout un pan du porn qui s’intéresse à ces personnes. Si le porno mainstream a tendance à toujours nous montrer le même type de jeunes gens plutôt fit, il a également toujours existé cette autre partie de l’iceberg, peut être moins mis en avant, qui propose des personnes qui continuent à s’amuser devant la caméra malgré un âge qui sort un peu des codes établies par l’industrie. Croyez-le ou non, la sexualité ne s’arrête pas en vieillissant, il est même parfois plus intense.

C’est peut être cette expérience qui attire les curieux.euses qui se perdent sur ces vidéos. Le porno “vieux/jeune” est aussi une chose qui fonctionne plutôt bien. Que ce soit des hommes assez âgés qui batifolent avec des femmes plus jeunes ou des femmes matures qui arrivent à séduire des jeunes hommes, ce tag fait aussi beaucoup d’adeptes. Il y a dans la maturité une certaine attirance qui semble toucher tous les genres. Sans faire de la psychologie de comptoir, on imagine que ces personnes représentent une certaine forme de stabilité sociale et une expérience qui ne peut être que bénéfique pour la sexualité.

La mode “GILF”

Je dirais que cela doit faire 4 ou 5 ans que le tag “GILF” (Grandma/Grandpa I would Fuck) s’est doucement popularisé. Le porno avec des personnes qui ont plus de 60 ans fait toujours partie d’une niche mais il semblerait que les studios mainstream aient tendance à surfer sur le succès de ces scènes. On ne va pas vous mentir, les productions dans cette thématique sont souvent des gonzos tournés à la va-vite pour remplir une catégorie. Si d’un côté on se réjouit que l’âge n’est pas une limite, de l’autre, on se rend compte que cette sexualité est injustement mal montrée. La beauté étant un critère très subjectif, les personnes âgées peuvent avoir leur charme et c’est regrettable de ne pas le mettre plus en lumière.

Difficile de dire si c’est l’audience des sites pornographiques qui influent sur la popularité de certains contenus, le fait est que ces vidéos deviennent de plus en plus populaires depuis quelques années. Internet est devenu accessible à tous, quelque soit l’âge et il n’est donc pas étonnant que les viewers se tournent vers des scènes qui leur correspondent plus. Difficile de dire si l’on peut généraliser cet état de fait mais j’ai constaté que j’avais de plus en plus tendance à me tourner vers des actrices dans ma tranche d’âge. J’imagine que c’est sûrement le cas pour les seniors en quête d’un porno qui leur ressemblent.

Le porno indépendant encore timide

La représentation dans le porno indépendant fait partie de ses valeurs. Pourtant, sur ce secteur, le jeunisme est la norme. S’il ne fait aucun doute que bon nombre de sexualités y sont mises en avant, les personnes d’un certain âge y sont plus rares. Selon moi, il y aurait là une belle manière de rendre hommage à ces gens qui continuent à avoir une vie sexuelle malgré ce que les idées reçues voudraient nous faire croire. Il y a là des thématiques intéressantes à explorer. Des choses que seul le porno indépendant peut mettre en image.

En matière de représentation, Olympe De G. en a fait son fer de lance. En mai dernier, elle annonçait le retour de Brigitte Lahaie pour un ultime film sobrement intitulé “Une dernière fois”. Un long métrage dans lequel la plus célèbre des actrices françaises du X allait s’adonner aux plaisirs de la chaire. Une belle oeuvre qui aura eu le mérite de mettre en lumière la sexualité des seniors de la plus belle des manières possible.

Le sexe n’a pas d’âge

On ne va pas se mentir, à l’instar de notre société, la pornographie a tendance à mettre en avant des corps stéréotypés et jeunes. Pourtant comme le porno ne s’interdit rien, on trouve tout de même des acteurs.trices qui tirent leur épingle du jeu et continuent à prendre du plaisir devant la caméra. L’audience est là et semble conquérir de nouveaux terrains avec des viewers toujours plus à la recherche de réel. L’amateur, lui aussi, permet à tous.tes de partager leur sexualité, y compris les moins jeunes.

Finalement ce porn a quelque chose de très positif et nous montre que le sexe ne s’arrête jamais, quelque soit son âge. On sait qu’il participe beaucoup au bonheur et le fait de savoir que nous avons encore beaucoup d’années devant nous pour être heureux a quelque chose de très réjouissant.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here