Elise Graves veut libérer le bondage

Je ne vais pas vous mentir, l’univers du bondage m’est assez inconnu. Il y a bien des studios, plus ou moins mainstream, spécialisés dans le domaine mais pour être très honnête ce n’est pas un domaine dans lequel je m’aventure beaucoup. Toutefois, au fil de mes explorations, je suis tombé sur sa chaîne PornHub.

Elise Graves

Sur son site, elle parle de “libération”. Ces dix dernières années Elise Graves s’est mise dans les situations les plus inconfortables qui soient. Selon elle, cela a fait d’elle une meilleure personne. On ne le rappellera jamais assez mais il est très important de pratiquer les choses extrêmes en toute sécurité, derrière les images il y a toujours quelqu’un prêt à intervenir dans la seconde.

Le plaisir peut apparaître de multiples façons et le bondage fait partie de ces pratiques très appréciées à travers le monde. Je serais assez mal placé pour vous expliquer le comment du pourquoi mais le fait est qu’on ne se met pas dans de telles situations pendant 10 ans sans raison.

S’il y a longtemps j’avais déjà évoqué la fessée, en toute innocence. Dans la pratique, bon nombre de personnes aiment cette douleur plus ou moins soft. Ici Elise va beaucoup plus loin et n’hésite pas à se torturer elle-même. Le corps libère alors une bonne dose d’endorphine pour compenser la douleur ou le malaise et c’est probablement de là que naît le plaisir.

Sa communauté apprécie de la regarder souffrir pendant une demi-heure alors qu’elle est attachée de manière très inconfortable à la limite de la suffocation. Un jeu extrême qui épanouie cette femme incroyable capable des pires excès. On vous laissera seuls juges.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here