Emmanuel Macron, Président du porno ?

Alors que le Président Emmanuel Macron songe à étendre le pouvoir du CSA au web, son dernier tweet autour de la pornographie prend des raccourcis qui ont fait pas mal réagir et à l’heure où l’on parle de neutralité du net et du harcèlement des femmes, les solutions envisagées sont plutôt pathétiques alors que l’on devrait s’attarder sur les problèmes de fond.

Emmanuel Macron
Parce que c’est son projet !!!

Que le gouvernement s’attaque au sujet de la pornographie sur Internet est une bonne chose, devant le flou total auquel doivent faire face les professionnels, il est intéressant que l’on se penche enfin sur la question. Toutefois, comme il s’agit de sexe, on en parle, encore une fois, de manière très aléatoire. Le porn est le coupable tout trouvé pour tous les maux de notre société et permet aussi de mettre dans son camp les sympathisants catholiques. D’un point de vue électoral, c’est bien vu mais ça ne fait pas avancer le débat.

Si le X est entré dans les écoles, c’est aussi parce qu’on y a laissé entré les écrans. Est-il normal de posséder un smartphone avec data illimité lorsque l’on a 12 ou 13 ans ?

Alors non, le sexisme ambiant et notre société patriarcale ne sont pas des phénomènes nouveaux et la démocratisation de la pornographie n’a pas accentué ces problèmes sociétales. Longtemps la publicité à la télévision et dans les magazines a objectifié la femme. Dans la plupart des films, les valeurs de la femme mère de famille sont aussi très présents, de manière consciente ou inconsciente de la part des réalisateurs.

Si les millennials ont connu la prévention contre le SIDA, aujourd’hui, question sexe dans le système éducatif, c’est le désert. Il y a bien quelques campagnes réalisées par des associations ou le planning familial mais aborde-t-on réellement les questions pertinentes que sont le consentement, la pornographie et plus généralement, parle-t-on du sexe comme une belle chose ?

Je rejoins complètement ce message de Manuel Ferrara. Etant maintenant depuis presque 10 ans dans cette industrie, les cas de sexisme ou de harcèlement sont très rares. Oui, cela peut exister, il y a des cons partout mais ce business est probablement le seul à mieux payer les femmes que les hommes et c’est aussi le seul métier où l’on peut refuser de travailler avec quelqu’un.

S’il y a toujours des commentaires beaufs, dans les faits, les relations entre les fans et les actrices sont très amicales. On est très loin de cette idée que le porno donnerait une mauvaise image de la femme. On se demande plutôt si la sexualité des femmes n’est pas encore un sujet qui dérange en 2017.

Alors oui, il y a des scènes où les femmes sont soumises, c’est une niche. La pornographie ça n’est pas que ça, j’irais même plus loin en disant que la grande majorité des productions sont très respectueuses du corps.

Je me suis déjà exprimé quant à la situation actuelle et sur une solution éventuelle, le choix de Dorcel de censurer les sites qui dérangent est assez décevant. Favoriser les blocages de cette manière, c’est le meilleur moyen de donner des outils de filtrages dangereux et, quoi que peut en penser cette grosse marque française, ils seront les premiers menacés par une telle censure.

J’ajouterais que les dernières tentatives d’utiliser cette méthode assez radicale n’a rien apporté de bon, je prends, par exemple, le cas Pirate Bay qui a vu ses DNS bloqués chez nous, en a résulté la multiplication de sites utilisant la base de donnée de ce site pirate. Aujourd’hui, on dénombre une bonne grosse dizaine de milliers de « Pirate Bay », là où il n’y en avait qu’un, avant. Pourtant, le piratage recule. Il a totalement disparu concernant la musique et les industries du cinéma et du jeu vidéo se portent aussi très bien depuis l’apparition d’offres légales qui tiennent la route.

Les méthodes de PornHub, YouPorn et cie sont complètement discutables mais dans la pratique, ils sont maintenant installés et font preuve d’une très grande ouverture. Aujourd’hui, on a plus d’intérêts financiers à ouvrir sa chaîne sur ces sites plutôt que sur YouTube. Les bloquer ne sauvera pas l’industrie et, entre-nous, je doute que les gens aillent se réfugier vers des solutions françaises en cas de blocage total.

Dans un premier temps, il est important de simplifier le contrôle parental, il serait intelligent de discuter avec les géants de la navigation web que sont Microsoft, Google, Mozilla et Apple. Implémenter un système simple, sécurisé et normalisé n’est pas surréaliste. On ne peut pas demander à un Etat de faire le travail des parents. On ne peut pas, non plus, rejeter la faute sur une seule industrie alors que c’est toute une société qui doit évoluer.

PARTAGER

Acteur du web depuis 1995, j’ai lancé ce site en 2009 et, aujourd’hui encore, je continue à l’alimenter en parlant des choses qui m’intéressent comme la musique, le cinéma, les jeux vidéo et, bien évidemment, le sexe.

5 Commentaires

  1. On parle beaucoup d’éducation comme solution, c’est vrai mais il faut aussi penser à l’éducation des parents « qui ne comprennent rien à Internet ». Je trouve ça assez limite de ne pas s’intéresser aux outils que leurs enfants utilisent tous les jours. C’est aussi ça le travail de parent, l’informatique est devenue simple et la paresse de certains parents fait vraiment peur.

    Il faudrait vraiment instaurer un permis d’avoir des enfants…

  2. On pourrait commencer par interdire les films Disney qui montrent maman à la maison et papa qui travaille dur ? Ces sales valeurs qui sont toujours mises en avant dans les dessins animés et qui biaisent la perception des enfants sur la vie, ça passe ? Ah bah ouais, ça passe, c’est mignon quoi…

  3. Dorcel fait partie de la vieille école et là, ils vont faire front avec leur future clientèle qui milite pour la neutralité du net. S’ils deviennent la marque qui a fait fermé les tubes, je ne donne pas cher de leur business.

  4. Je suis assez d’accord avec ça. J’espère que Grégory Dorcel reviendra sur son point de vue. On ne peut pas bosser dans l’industrie du X et être pour ce genre de mesures. Dans la pratique, les offres légales commencent à surpasser les sites pirates, c’est ce que l’on attendait depuis des années. Ça commence à être le cas. Le catalogue de Xillimité n’est pas encore très étoffé mais ça commence à être séduisant, il faut pousser ce genre de services plutôt que de perdre son temps contre les pirates.

    D’ailleurs, j’ai le sentiment que les tubes sont en train de mettre de l’eau dans leur vin et commencent à se concentrer sur le cœur de leur métier, l’hébergement. A l’époque de Napster, on aurait gagné pas mal de temps si les professionnels de la musique avaient travaillé main dans la main avec cette boite plutôt que de la diaboliser. Aujourd’hui, on a, en gros, des Napster payants et ça fonctionne très bien.

  5. Quand Free et Orange facturera la bande passante des sites de Dorcel, peut être qu’ils reviendront sur leurs choix ? La neutralité du net est très importante, le blocage DNS est dangereux et contre-productif. Il y a d’autres solutions pour protéger les mineurs.

    Alors oui, l’éducation, encore faudrait-il arrêter de diaboliser la sexualité et la pornographie. Ensuite, si les contrôles parentaux sont assez efficace, le vrai filtre c’est l’accompagnement des parents mais qui a le temps pour ça ?… Les gens devraient réfléchir à deux fois avant de se reproduire, s’ils ont la flemme de s’occuper de leur progéniture, ils ne devraient peut être pas faire d’enfant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here