Eros : l’uberisation de la prostitution

Le plus vieux métier du monde va peut être bientôt rentrer dans le 21è siècle avec Eros, une nouvelle plateforme de prostitution décentralisée qui, au moment où j’écris cet article, vient de lever pas moins de 6 millions de dollars et il reste encore 8 jours avant la fin de la campagne de financement (On se demande d’ailleurs qui sont les gens qui ont bien pu payer pour ça).

eros.vision

A la manière d’un Uber, grâce à ce service vous pourrez choisir votre prostituée directement sur l’application et fixer un rendez-vous. Le système promet d’être décentralisé et ne pourra donc pas être fermé ou censuré par les gouvernements. Voilà qui devrait remettre au devant de la scène cet éternel débat sur la légalité de la prostitution. Si on peut craindre des dérives, il semble clair qu’une régulation plutôt qu’une interdiction permettrait, probablement, d’éviter l’esclavagisme moderne.

De très nombreuses prostituées revendiquent le droit d’exercer leur profession et l’interdiction pose aussi le problème du travail au noir et de revenus non déclarés. Le sexe tarifé et consenti ne pose pas de véritable problème en soi. Chacun est libre de disposer de son corps comme il le désire. On pourrait aussi se dire que la différence avec la pornographie est assez mince, si ce n’est la présence de caméras.

Il est fort probable que cette plateforme ne voit jamais le jour, probablement une arnaque rondement menée… A suivre.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

2 Commentaires

  1. Il existe déjà plein de sites d’escorts, on ne va pas se mentir, il s’agit de prostitution. Se cacher derrière son petit doigt n’a aucun sens, ça existe déjà et ce serait bien de légiférer sur le sujet afin d’endiguer l’exploitation des femmes. S’il a le choix, un client préférera « l’offre légale », un meilleur contrôle permettrait ça, en effet.

  2. Je ne suis pas un grand spécialiste de la question mais il serait intéressant de regarder quels résultats cela donne dans les pays où la prostitution est légale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here