Et si l’avenir du porno c’était le 60FPS ?

Depuis toujours, l’industrie de la pornographie a suivi les évolutions techniques du cinéma et de ses différents supports et formats. Aujourd’hui, si la 4K commence à peine à arriver dans les foyers, il nous semblait intéressant de s’attarder sur un phénomène relativement récent et qui fait son apparition « officiellement » sur les tubes il y a quelques mois, je parle des vidéos en 60 images par secondes. Une vraie tendance ou un gadget ?

60fps

Si dans le gaming, la guerre fait toujours rage pour savoir s’il est utile ou pas de jouer en 60FPS, dans la pratique, cette fréquence d’affichage permet de mieux anticiper les mouvements des autres joueurs. En vidéo, il y a deux écoles : Ceux qui adorent les programmes tournés en 60FPS et les autres qui trouvent que cela fait un peu trop « soap opera ». On voit clairement la différence mais qu’est-ce que ça apporte au juste ?

Des plateformes, comme PornHub, propose désormais leurs catégories 60FPS. Un tag qui trône aux cotés des « big tits » et autres « milf ». Une curiosité qui m’a un peu étonnée. Si on peut, effectivement, chercher un modèle spécifique ou des particularités physiques, il est étonnant de voir ce terme très technique faire partie des choses populaires. La fluidité de l’image serait-elle la garantie d’un plus grand plaisir pour l’œil ?

Une chose est certaine, la demande est là et les contenus arrivent petit à petit. Là où la VR semble rester encore gadget, les 60 images par seconde sont faciles à mettre en place et apportent réellement quelque chose, visuellement en tout cas. J’ai aussi constaté que du côté pornographie asiatique, ça semble être devenu une sorte de norme. Le Japon étant particulièrement friand des nouvelles technos, il n’est donc pas étonnant que cette partie du monde propose ce format.

Si j’ai encore des doutes quant au futur de la VR (oui), je reste persuadé que la 4K et les 60FPS ont un avenir plus que radieux. Bien entendu, pour streamer ce genre de contenus, il va falloir des infrastructures très solides que seuls les tubes peuvent maintenir, n’en déplaise à leurs détracteurs. Si je ne suis pas pour la centralisation, ce genre de gros acteurs peuvent fournir ce service, à l’image de Google et sa plateforme YouTube (que tout le monde a fini par accepter et utilise pour sa promo).

Si la demande est réelle, il faut, je crois, se demander pourquoi ce format d’image est devenu si populaire en quelques mois. C’est du côté hardware qu’il faut commencer à regarder. Aujourd’hui, n’importe quel PC ou smartphone d’entrée de gamme est capable de lire une vidéo HD en 60FPS. Là où la 4K va demander un peu plus de puissance, le 1080p@60fps est facile à regarder, partout. Il y a encore quelques temps, les limitations techniques ne permettaient pas à tous de profiter de ce genre de contenus, aujourd’hui ça fonctionne grâce aux nouveaux processeurs et puces graphiques qui font aussi le café.

Tout simplement, c’est devenu accessible et non plus réservé à une élite de personnes qui possède du matériel dernier cri. On trouve même le logiciel SVP qui permet de générer des images entre les frames afin de simuler du 60FPS avec n’importe quelle vidéo et ça fonctionne plutôt bien (cela demande pas mal de ressources).

Au delà de tous ces aspects techniques, il faut bien avouer que le rendu final est très intéressant et apporte beaucoup à l’immersion et au réalisme. Dans le porn, c’est typiquement ce que l’on cherche et c’est aussi ça qui fait qu’une scène va être plus excitante qu’une autre. Pour moi, cette fluidité va beaucoup apporter à la vidéo et pas seulement dans le porno. Il va juste falloir patienter quelques temps pour que les vieux cons et leurs « c’était mieux avant » finissent par accepter que ce format est meilleur et il devrait rapidement se démocratiser.

Ce qui est certain, c’est que le porno a déjà adopté les 60FPS.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos tshirts sur notre boutique. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Tu veux que l'on parle de toi ou que l'on apporte une modification à un article ? Tu peux nous contacter. Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here