Game Spectrum s’intéresse à la masculinité dans le jeu vidéo

Longtemps considéré comme un divertissement pour les garçons adolescents, le jeu vidéo est un média qui a beaucoup évolué ces dernières années et s’adresse désormais à un public plus large et plus mature. Un milieu encore très masculin que ce soit du côté des studios de développement mais aussi de la communauté de joueurs qui ne voit pas toujours d’un bon œil les réflexions sociales autour de leur passion.

Thomas Versaveau

Dès le début de son histoire, le jeu vidéo a toujours placé les femmes dans une case peu flatteuse. Un simple titre comme le premier Mario voyait son unique personnage féminin dans le rôle de la jeune femme en détresse, la princesse à sauver. Si on sait que les médias culturels ont assez peu d’influence sur les comportements, toutefois il serait dangereux de croire que tous les joueurs aient un esprit critique suffisamment aiguisé pour comprendre tous les enjeux des histoires que l’on peut nous raconter.

C’est à travers un passionnant reportage réalisé par Thomas Versaveau pour son excellente chaîne Game Spectrum que le sujet de la masculinité est abordé. On s’interroge sur la place des femmes dans cette industrie mais aussi sur le modèle masculin que propose ce média. Alors que le jeu vidéo est de plus en plus omniprésent partout, il est intéressant de se poser des questions sur ce divertissement de masse qui, s’il est devenu plus mature, commence à aborder des thèmes dont on avait pas l’habitude de voir par le passé.

Plus mature, ne signifie pas nécessairement qu’il est toujours juste. Ce reportage de Game Spectrum vise assez juste et met le doigt sur des questions sensibles dont il est nécessaire d’aborder. Le modèle du héro bodybuildé qui séduit toutes les femmes est un stéréotype qui, je pense, a tendance s’effacer ces dernières années mais dans l’ensemble, l’homme est souvent au centre des jeux. Que ce soit à l’écran ou dans les professions de cette industrie.

Si je pense sincèrement que les choses évoluent dans ce milieu, le simple fait que ce reportage ait été massivement signalé sur YouTube par des masculinistes frustrés qui auront réussi à l’interdire aux moins de 18 ans montre bien à quel point le sujet est important. Avoir le recul nécessaire sur les médias que l’on consomme est primordial et s’interroger sur les messages qu’ils peuvent faire passer est essentiel.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here