« Gloria » : Canal+ va diffuser le porno éthique d’Anoushka

Si Canal+ a fait les beaux jours de la télévision en étant la première chaîne française à proposer du porno, ce weekend (et parce qu’on sera le premier samedi du mois), c’est le film « Gloria » de la talentueuse Anoushka qui va être proposé au public. Il y a du changement dans l’air ?

Anoushka

La diffusion de ce long métrage par « la chaîne du porno et du foot » est plutôt une bonne nouvelle mais aussi, on l’espère, le signe d’un changement. Il faut dire que le « porno à papa » est le symbole d’une époque révolue où les films étaient destinés aux hommes, avec tous les clichés machistes qu’ils pouvaient véhiculer. On ne va pas se mentir, les productions françaises sont vieillissantes et Internet a ouvert la voie à autre type de pornographie, plus éthique.

Anoushka fait partie de cette nouvelle génération et mérite toute notre attention. Sur son site Notasexpert, elle propose ses films à la manière d’Erika Lust. La réalisatrice, dans la trentaine, a déjà travaillé avec Ovidie et a lancé cette plateforme il y a un an. On y retrouve des acteurs comme Amel Annoga, Julie Valmont ou encore Titof, issus de la scène mainstream mais pas que.

L’idée que le porno éhtique/fémniste puisse, un jour, devenir mainstream ne semble plus être une utopie. Le monde change et les arts aussi. On s’éloigne de plus en plus de ce que l’on peut trouver chez Dorcel ou J&M et on rêve qu’un jour, ces industriels du porn se tournent vers ce genre de productions plus dans l’air du temps et adaptée à un public qui grandit avec les tubes.

On pourrait se dire qu’il ne s’agit que de pornographie mais il semble important de comprendre qu’elle peut tout à fait véhiculer des messages positifs tout en restant excitant. Le gonzo que l’on trouve un peu partout fait souvent l’impasse sur les préliminaires, par exemple, pourtant c’est un moment indispensable dans une bonne sexualité.
Anoushka nous les montre et propose à l’image des choses plus intimistes et réalistes.

Anoushka et Julie Valmont

La scène du porno éthique n’est pas encore tout à fait présente en France, en dehors d’Ovidie et d’Anoushka, il n’y a pas beaucoup de choses à se mettre sous la dent mais, petit à petit, il se fait une place chez nous. Toujours est-il qu’il y a clairement un mouvement qui va dans ce sens et c’est une excellente nouvelle.

J’imagine qu’on a un peu fait le tour du porno mainstream qui propose toujours les mêmes clichés formatés et, on ne va pas se mentir, fini par lasser tant la profusion de ce type de vidéos inondent les sites spécialisés. Avec le porno amateur, une scène indépendante est en train de sortir du lot et se professionnalise et on ne peut que s’en réjouir.

Ici, on aime et on ne peut que soutenir ce genre d’initiative et la diffusion de « Gloria » sur Canal+ c’est tout un symbole. La « chaîne cryptée » peut aider à mettre en lumière ce genre de réalisatrice et on ne peut que souhaiter que cela soit un succès.

Si, comme moi, vous n’avez pas la télévision, sachez que vous pouvez devez faire un tour sur le site officiel d’Anoushka, Notasexpert.com où vous trouverez tous ses films qu’elle a réalisé précédemment.

PARTAGER

Acteur du web depuis 1995, j’ai lancé ce site en 2009 et, aujourd’hui encore, je continue à l’alimenter en parlant des choses qui m’intéressent comme la musique, le cinéma, les jeux vidéo et, bien évidemment, le sexe.

4 Commentaires

  1. Je viens de le voir sur canal plus et j’ai beaucoup apprécié : un film réaliste avec des femmes naturellement jolies qui nous rappelle que Mr et Mme tout le monde peuvent être aussi désirable derrière la caméra qu’en vrai. Cela donne un côté accessible et réaliste.

  2. « Riches, belles et salopes », c’est une des dernières prod de Dorcel. Autant dire qu’ils ne sont pas super à la page concernant ce sujet. Ils auraient pourtant les moyens de faire de belles choses mais ils sont coincés dans leur porno « à papa » comme tu dis. Ça ne changerait pas grand chose à leur business, c’est juste une question de forme, il suffirait d’amener le sexe autrement. Il y a encore du chemin à faire.

    Jacquie et Michel sont sur un autre secteur, je pense. Un peu populaire pour ne pas dire « beauf », c’est leur clientèle. Ils ont lancé leur service « Elite » mais ça reste de l’amat’ comme ils l’ont toujours fait avec de plus belles images. Ils sont à des années lumières de toutes ces questions importantes.

    Malgré la profusion de porno, les gens commencent à être un peu plus demandeurs de contenus alternatifs et le fait que ce genre de film rencontre un succès sur Canal+ c’est bien le signe que quelque chose change.

  3. Je fais un peu de promo pour Dorcel, j’avais vu passer le film dont tu parles, je n’en ai pas parlé justement parce que le titre était naze mais pour leur défense, je sais que le business est clean, que tout le monde est payé convenablement, qu’il y a des contrats de travail, etc. On ne peut pas en dire autant des autres gros producteurs de contenus.

    Je crois qu’ils sont encore frileux pour se lancer là-dedans et puis il y a une certaine latence dans les grosses boites. Je pense que ça viendra et comme tu dis, ça ne changerait pas grand chose dans leur façon de faire. Montrer les corps et faire de belles images, ils savent faire, c’est juste la manière de raconter des histoires qui est encore à la traîne.

    Sans aller jusqu’à marketer le truc « féministe », on peut naturellement être respectueux et montrer des choses plus réalistes comme, par exemple, s’attarder sur des préliminaires ou sur ce qui amène au sexe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here