Hentai et role play : Quand les fans de mangas et d’animes s’amusent sur les réseaux sociaux

Si la France est la plus grosse consommatrice de mangas, derrière le Japon. Les fans se regroupent sur de très nombreuses communautés en ligne. Les réseaux sociaux sont l’occasion pour eux de s’adonner aux joies du role play, un jeu qui permet d’incarner son personnage favoris et de les intégrer dans des histoires érotico-pornographiques.

Caulifla

Le principe est plutôt simple puisqu’il s’agit de se créer un personnage existant ou de s’inventer une histoire autour d’images de mangas, d’animes ou de fanarts. On s’invente alors des traits de caractères, des envies et on échange avec d’autres Internautes qui utilisent aussi leurs avatars.

Se créent alors des idylles entre les personnages, des histoires dignes des soap opera. Des échanges illustrés par des images glanées ici et là sur la toile afin de mettre en scène ces vies numériques. Si le principe était relativement innocent au départ, il arrive parfois que le sexe soit de la partie, les échangent se font, le plus souvent, en privé et démarre alors des discussions textuels où les Internautes laissent libre court à leur imagination.

Hentai orgasme

Pratique qui nous vient du Japon, le role play est aussi très populaire chez nous, sur Twitter, Tumblr, Facebook et même Google+, on trouve des communautés de gens qui s’adonnent à ce jeu très amusant et qui peut se transformer en échanges très chauds. On choisit alors très méticuleusement quelles images on va partager pour illustrer nos propos. Les puristes allant jusqu’à collectionner les jpeg et les gif de leurs personnage fétiche dans différentes situations.

Une curiosité qui introduit l’interactivité dans ses séances de FAP et qui permet de dialoguer avec des personnes réelles dans des univers originaux qui ne peuvent exister que dans les mangas et les animes.

PARTAGER

Acteur du web depuis 1995, j’ai lancé ce site en 2009 et, aujourd’hui encore, je continue à l’alimenter en parlant des choses qui m’intéressent comme la musique, le cinéma, les jeux vidéo et, bien évidemment, le sexe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here