House Party : le simulateur de soirée américaine et plus si affinités

Les simulateurs de drague, c’est probablement le genre qui revient le plus souvent dans le gaming adulte, House Party tente de se faire sa petite place dans le milieu. Proposé gratuitement par Eek! et essentiellement financé via Patreon, le concept est assez simple puisque vous allez vous retrouver dans une soirée où vous pourrez aborder de jolies jeunes filles mais pour arriver à vos fins, il faudra résoudre quelques petits puzzles assez simples, tout en prenant garde de ne pas se faire casser la gueule par un redneck assez extrémiste.

House Party

Coté graphisme, on est assez contents de voir qu’un vrai effort a été fait sur ce point, c’est souvent là que les dating simulators pêchent. Dans un style assez cartoon, qui rappelle un peu Les Sims, avec un système de dialogues en plus. Vous pouvez, bien entendu, interagir avec l’ensemble des protagonistes qui vous proposeront de petites quêtes pour faire avancer vos petites affaires. Le but, vous l’aurez compris, c’est de mettre dans un lit, l’une des filles présentes à la fête.

La version téléchargeable sur le site de l’auteur est une ancienne beta et si le jeu vous intéresse réellement, vous pourrez obtenir les dernières mises à jour via son Patreon, sur lequel il publie régulièrement les dernières avancées du développement.

Encore un peu jeune, House Party est un bon petit divertissement mais qui promet beaucoup puisqu’il est possible de créer ses propres scénarios et de les partager avec la communauté. Alors si vous aimez les dating games, celui-là promet, sur le papier, de nombreuses heures de jeu. On espère juste qu’il proposera à l’avenir un peu plus de personnages afin de laisser libre court à l’imagination des joueurs qui pourront offrir à la communauté de nombreuses histoires.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here