La Blue Girl : Hentai et tentacules

Depuis de nombreux siècles, deux clans s’affrontent, les ninjas Miroku et Suzuka afin d’obtenir le contrôle d’une race démoniaque d’êtres pervers, les démons Shikimas dont la spécialité sont les sévices sexuels. Leur seul point faible étant le sexe, des techniques sexuelles sont alors développées pour se défendre contre eux. Ce sont les Miroku qui finiront par pactiser avec les démons qui leur offriront la boite de laque qui permet d’invoquer les Shikimas pour se battre.

L’histoire quant à elle se déroule à notre époque, elle raconte l’histoire de la jeune Miko Mido, lycéenne en apparence mais qui doit s’entraîner aux arts sexuels des Mirokus grâce à sa grand-mère qui espère beaucoup d’elle et qui devrait reprendre le flambeau du clan. Les problèmes commencent lorsque les Suzuka arrivent à dérober la fameuse boite magique et tuent la grand-mère de Miko.

La Blue Girl

Tout comme Urotsukidoji, ce manga a été créé par Toshio Maeda mais l’ambiance est ici moins glauque et moins gore, il s’agit avant tout d’une comédie bien que des scènes de sexe avec des tentacules viennent ponctuer l’action. Il faut dire que le scénario est une bonne excuse pour montrer des jeunes filles en fleur se faire agresser par des monstres avec des bites par millier.

C’est à la fin des années 80 que le premier manga est publié, quelques années après Urotsukidoji et connaitra le même succès surtout son animé plutôt soigné pour l’époque. De nombreux OAV sont d’ailleurs sortis entre 1992 et 2002. Pendant une petite dizaine d’années La Blue Girl a été suivi par une bonne communauté de fans, il faut dire que Toshio Maeda c’est un peu le papa de la tentacule et fait figure de Pape du hentai au Japon.

Miko Mido

On trouve assez facilement les mangas et les DVD chez nous, on aurait donc tort de s’en priver d’autant plus que cette licence est historique et a marqué de nombreux esprits dans les années 90. Pas aussi culte que l’excellentissime Urotsukidoji mais elle mérite réellement que l’on s’y attarde ne serait-ce que pour sa culture manga.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here