La communauté des fandom furry

Si la règle 46 de l’Internet explique qu’il y a toujours une version porno furry de tout ce qui peut exister, cette communauté de personnes, amateur d’animaux mythologiques ou anthropomorphes, est très active sur le web. Un mouvement qui semble pourtant exister depuis plus de 30 ans.

Furries

C’est au début des années 80 que l’on a vu naitre cette culture, des fans qui se créent des personnages, des avatars qui leur servent à leur vie parallèle de furry. Cette nouvelle identité, souvent appelée fursona, permet de s’imaginer un univers et une vie en tant qu’animal avec des traits de caractère des humains, ils marchent sur deux pattes et portent des vêtement, par exemple.

Les fursuiters (photo ci-dessus) sont aussi des gens, issus de cette même communauté, qui aiment porter des costumes de furries. Il n’est pas rares qu’ils aiment se mettre en scène dans des photos ou des vidéos. L’idée est d’amuser les personnes qu’ils peuvent croiser et de faire découvrir leur personnage qui peut être une sorte d’idéal de ce que l’on aimerait être. Ces fursuits sont souvent des pièces uniques qui permettent de donner la vie à son fursona.

Il existe même des conventions, comme Eurofurence ou Anthrocon qui rassemblent des milliers de furries chaque année. On peut aussi voir des furmeets s’organiser un peu partout où les gens d’une même région se rencontrent pour partager leur passion commune.

Entre retour à l’enfance et une réelle envie de faire partie d’un groupe, les furries se rassemblent autour de quelque chose de très rassurant et qui rappelle nos vieilles peluches et autres doudous. Bien entendu, la pornographie n’a pas attendu très longtemps pour s’intéresser à cette communauté et on trouve également de très nombreux fanarts un peu partout sur le web.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir financièrement sur notre Patreon. Tu as également la possibilité d'acheter l'un de nos tshirts sur notre boutique. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Tu veux que l'on parle de toi ou que l'on apporte une modification à un article ? Tu peux nous contacter. Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here