La fin des applications porno et érotiques sur l’Android Market

Porno sur Google PlayIl y a quelques jours, Google a changé les règles de son Android Market qui permet de télécharger des applications pour smartphones. Un changement radical qui interdit désormais de publier de nouvelles apps proposant des contenus adultes. Plus stricte, Google s’aligne ainsi sur son concurrent Apple qui a verrouillé son AppStore depuis bien longtemps. Une bonne nouvelle pour MiKandi qui doit déjà se frotter les mains, en effet ce market alternatif est spécialisé dans les applications adulte. Bien que la nouvelle n’étonne personne, l’idée qu’un géant de l’Internet puisse décider ce qui est bon ou pas pour nous n’est pas un bon signe pour l’avenir, on parle déjà de censure ici et là. On peut en effet regretter la fermeture de BigG mais le fait est qu’un grand nombre d’applications « sexy » contenaient des programmes malicieux qui avaient pour but de spammer vos contacts ou de dérober vos informations personnelles. Les développeurs ont abusés, c’est évident. Le retour de bâton est sévère mais l’aspect sécurité est l’un des arguments, en effet les plaintes des utilisateurs concernant des applications douteuses se sont faites de plus en plus nombreuses ces derniers mois. Il était toutefois possible de filtrer les résultats du market.

Android SexyCeci-dit, sous Android, le problème est moins grave que sous iOS puisqu’il sera toujours possible de télécharger les APK directement sur les sites des éditeurs (il faut juste autoriser l’utilisation d’applications externes au market). A noter que le téléchargement forcé d’applications sera pénalisé par le moteur de recherche, vous pourrez donc retrouver votre site déclassé si vous utilisez ces méthodes. Beaucoup de régies et de sponsors adultes utilisent ces pratiques à la limite du hors-jeu, il n’est donc pas étonnant que Google donne la fessée aux éditeurs qui abuse clairement de l’ouverture d’Android. Les faux messages d’avertissements eux aussi seront pénalisés, là encore, c’est monnaie courante dans le porno mobile. De nombreuses régies vont devoir revoir leur copie car il est clair que ces pratiques de marketing ultra-agressives n’ont pas leur place sur smartphone où beaucoup de données personnelles y sont stockées.

On ne se fait pas de soucis concernant le marché adulte sur Android mais il est clair que les trop nombreux abus de la part des éditeurs de sites et d’applications justifient très largement ce changement de politique.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here