La pornographie et le business du sexe en 2018 : vers de nouvelles opportunités ?

L’industrie du sexe a toujours su s’adapter aux nouveaux marchés, on pense, bien évidemment, à la fabuleuse époque de la VHS puis du DVD qui avait signé l’âge d’or de la pornographie. L’arrivée de l’Internet a changé la donne pour de nombreux secteurs, certains se sont adaptés et d’autres ont pleuré l’arrivée de streaming gratuit financé par la publicité. Si la VOD n’est clairement plus le business le plus rentable, la location de vidéo demande à évoluer. Heureusement, de nouveaux marchés s’ouvrent et de belles opportunités s’offrent aux professionnels du divertissement adulte.

Robot sexuel

Si cette fin d’année est assez morose quant à l’avenir du porn sur Internet, on s’étonne du point de vue de certaines grosses entreprises du X dans notre pays. La censure, cette épée de Damoclès est toujours menaçante et beaucoup d’indépendants s’inquiètent. Il y a de quoi avoir peur. Si la neutralité du net n’est pas respectée, elle pourrait ouvrir la voie à de nombreuses fermetures de sites pas toutes réellement justifiées. Avec ou sans les tubes, le marché a de toute façon changé et même sans streaming gratuit, les habitudes de consommation sont maintenant établies.

La diversification est la clé de la réussite en 2018, un changement qui s’est déjà opéré les années précédentes. Chez nous, on l’a vu avec Jacquie et Michel et l’entreprise Dorcel qui font maintenant de la vente de goodies et de sextoys. Selon moi, la vidéo est devenue un produit d’appel. Si le marché de l’amateur / indépendant est un peu différent, la plupart des productions doivent, aujourd’hui, soigner leur image de marque et opter pour un marketing efficace. Image de marque qui passe vers un porno plus respectueux surtout lorsque l’on sait que les femmes sont maintenant aussi nombreuses que les hommes à consommer des vidéos.

Le porno à papa n’a plus trop sa place sur ce marché, il faut proposer autre chose pour séduire. Un rapide tour sur n’importe quel tube pour se rendre compte de ce qui plait de nos jours. L’émergence du streaming a aussi permis la mise en lumière du porno queer, trans et alternatif. On pense aussi au porno éthique / féministe qui fait de plus en plus d’adeptes. C’est là où la censure de ces sites pourrait être néfaste pour cette scène à un moment où l’on parle beaucoup de l’image de la femme dans notre société.

La sexualité a beaucoup évolué ces dernières années, les sextoys sont devenus des produits de consommation courants, les blogs spécialisés se sont multipliés et on peut très facilement lire des tests sur le web pour faire son choix. Tester des sextoys est devenu est métier et c’est une belle opportunité pour les boutiques qui peuvent obtenir de la visibilité grâce aux blogueurs et autres YouTubeurs. Dans ce domaine, les poupées en silicone sont un marché en devenir et la tendance est à la hausse, c’est plutôt un bon signe concernant ce business.

Bien que j’ai plus de réserves concernant la réalité virtuelle, le fait est que de nombreux constructeurs high tech se sont lancé sur ce marché qui semble attirer de plus en plus de consommateurs. Pour moi, le hardware demanderait à être amélioré et devra aller vers une simplification d’utilisation car pour une bonne expérience, il faut de nombreux câbles et des machines surpuissantes. Tout cela a un coût et c’est probablement le principal frein au développement de la VR. A la vitesse où la technologie évolue, on peut tabler sur des produits révolutionnaires, peut être pour l’année prochaine. Une nouvelle génération de casque pourrait bien faire décoller ce marché.

La VR pourrait bien être accompagnée de contenus plus interactifs, je pense au jeu vidéo pour adulte qui connait un petit retour sur le devant de la scène notamment grâce au financement participatif. Interactivité qui manque cruellement aux vidéos 360° que l’on peut maintenant facilement trouver, l’offre s’est bien développée cette année. Le principe du « game as a service » commence aussi à faire des petits dans le X, je pense à Chathouse 3D qui continue sont développement et propose régulièrement de nouveaux contenus payants tout en faisant évoluer le jeu en suivant les updates matériel. Le côté online est probablement la meilleure idée pour contrer le piratage.

La webcam est toujours aussi populaire et a tendance à devenir plus mainstream. Mine de rien, ce marché n’est pas nouveau mais assez peu connu du grand public mais grâce aux réseaux sociaux et la possibilité d’entrer en interaction avec le modèles, certaines plateformes pourraient bien connaitre une belle croissance dans les mois à venir. De nouveaux acteurs sont apparus cette année, on vous en reparlera très probablement.

On peut aussi parler de mobilité. Aujourd’hui si vous n’êtes pas accessible sur smartphone autant le dire tout de suite : vous êtes mort. Le changement s’est opéré il y a quelques années maintenant et si vous utilisez de veille techno comme Flash, il ne faudra pas vous étonner de voir votre audience déserter vos sites. De belles opportunités ici aussi autour du dating et des réseaux sociaux mais il faudra être à la hauteur car l’expérience utilisateur est essentielle, la CB30 c’est fini, on retient plus les clients avec des plateformes bancales. Les éditeurs de ce genre de services devront absolument se remettre en question. Les Internautes sont plus informés que dans les années 90.

Le drop shipping est aussi un secteur en devenir, un système tripartite qui permet de faire l’intermédiaire entre le grossiste et le client. Devenu assez simple d’accès pour n’importe quel webmaster (Shopify, AliExpress), avec un peu de media buy, il est tout à fait possible d’écouler rapidement des stocks de produits. Un concept qui peut tout à fait être appliqué au marché adulte. Toutefois, il se posera la question du SAV et de la gestion des retours qui peut être délicate surtout lorsque les biens viennent de Chine.

Pour les webmasters, justement, il va falloir aller plus loin que de simples faketubes, un secteur qui ne rapporte presque plus rien. Certains sont bien installés et s’il est encore possible de faire de belles choses avec les bons outils, dans la pratique il faut proposer autre chose qu’un simple produit d’appel. Désormais, les bannières et autres GIF clignotants sont à proscrire, l’explosion des bloqueurs de publicités montrent bien à quel point ces formats ne sont plus pertinents et c’est encore plus vrai sur mobile. Le native advertising est une belle solution alternative qui en plus d’offrir du contenu à vos visiteurs permet de rentabiliser son site.

Plus généralement, si vous souhaitez vous lancer, n’hésitez pas. Le marché n’est pas saturé comme on pourrait le croire. La plupart des choses qui peuvent exister sont très mal faites. On ne va pas se mentir, un gros 90% des sites pour adultes sont nazes et pour faire la différence il suffit juste de proposer des choses utiles et de qualité. Un détail que certains dinosaures du business ont probablement oublié et pleurent aujourd’hui la chute de leurs sites ou de leurs services.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos tshirts sur notre boutique. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Tu veux que l'on parle de toi ou que l'on apporte une modification à un article ? Tu peux nous contacter. Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here