Le porte-jarretelles : arme de séduction massive

S’il y a bien une chose dont les hommes raffolent, c’est bien la lingerie féminine et le porte-jarretelles est probablement le raffinement ultime. Au départ sa fonction était « pratique » car l’idée était de retenir les bas afin qu’ils ne tombent pas grâce à ces fameuses jarretelles dont l’extrémité est une petite pince permettant de les accrocher.

Porte-jarretelles

Dans les années 30, le couturier Paul Poiret était un grand amateur des portes-jarretelles et il fait partie de ceux qui l’ont popularisé le rendant un peu plus glamour. On se souvient aussi de l’affiche du film « L’Ange Bleu » sur laquelle ont peut voir la sublime Marlene Dietrich arborant ce type de lingerie. Le mythe était né malheureusement la seconde guerre passant par là, la production de bas cessa rapidement et la féminité fut un temps laissée de coté et le développement du porte-jarretelles stoppé net.

Jacques Lob avait lancé un canular dans « L’Echo des savanes » en attribuant la paternité de cette lingerie à Gustave Eiffel tant la forme rappelait la fameuse tour en fer de Paris. En réalité c’est Féréol Dedieu dès 1876 qui redonnera ses lettres de noblesses au porte-jarretelles qui était utilisé sous Louis XIV pour des raisons médicales.

Après la guerre, le porte-jarretelle a mauvaise réputation et est associé à la prostitution et la démocratisation des collants à cause de l’explosion de la mini-jupe n’aida pas. Il faudra alors attendre les années 70 pour que la « lingerie sexy » revienne sur le devant de la scène et que les créateurs proposent des choses plus sophistiqués.

Finalement ça n’est que dans les années 80 que le porte-jarretelles commença à faire réellement partie de la panoplie sexy des femmes libérées qui veulent plaire et n’ont plus honte d’afficher leur sexualité. Aujourd’hui avec le porno chic, initié par Marc Dorcel chez nous, cette lingerie connait un véritable essor, on estime entre 15 et 20% le nombre de femmes qui en possèdent.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here