Le sexe c’est tabou, on en viendra tous à bout !

Depuis presque 7 ans maintenant, je m’occupe de ce site et travailler dans le porn sur Internet m’a permis de découvrir beaucoup de choses, parfois étonnantes ou parfois carrément crades. Sur le web il y a de tout, vous pouvez être la personne la plus barrée sexuellement, vous trouverez toujours un site spécialisé. Là où certains y voient de la perversité, d’autres parlent d’envies ou de préférences…

Kenna James

Évoluant dans un milieu plutôt artistique/hipster, le sexe n’est pas réellement un tabou, il est toujours de bon ton de parler du dernier article du Tag Parfait, on fait des blagues un peu lourdes sur J&M, on en rigole, toujours. Il est finalement assez rare de parler de sexe « sérieusement » (je parle de mon expérience personnelle). On peut aborder le sujet du dernier sextoy à la mode mais la conversation dérape toujours plus ou moins en blague potache, comme si l’humour était un moyen de se protéger de sa sexualité. Aurait-on peur du sexe ?

– Et tu fais quoi dans la vie ?
– Je vends du porn sur Internet.
– Ah.

S’il arrive parfois d’échanger (en toute discrétion) avec des amis proches sur certaines pratiques, de se donner des conseils sur tel ou tel truc, il faut bien avouer que parler de « la chose » est encore délicat aujourd’hui. On assume un peu plus de nos jours traîner sur les tubes, on se refile même des liens cools, on se trouve des plans cul sur la dernière app à la mode mais pourtant le sexe que l’on pratique, le vrai, celui que l’on prend au sérieux est difficilement accepté socialement. On pourrait se dire que les gens cherchent à garder leur petit jardin secret, il y a probablement un peu de ça mais la vérité c’est que notre société ultra-sexualisée continue à nous rendre coupable de prendre du plaisir. Il n’y a qu’à voir le traitement infligé au sexe sur les réseaux sociaux pour se rendre compte que notre culture n’a pas encore tout à fait bien intégré le sujet.

Il y a toujours ce petit coté « sale » que l’on ne peut pas aborder en public comme si le sexe n’était clean que dans l’intimité. C’est d’autant plus étonnant car le net a pas mal éveillé la curiosité des gens qui découvrent tous les jours de nouvelles pratiques ou de nouveaux trucs à essayer dans la chambre. Mon point de vue est peut être biaisé par les discussions que l’on peut avoir sur Twitter où les contacts que je côtoie parlent sans pudeur de leur dernier orgasme ou vous explique comment ils ont pris leur pied avec leur dernier jouet. De manière anonyme la plupart du temps.

Porno amateur

En soirée, vous serez amené à un moment ou à un autre à aborder ou à effleurer le thème du sexe (c’est quelque chose d’assez récurent après quelques verres de vin), amusez-vous à observer les réactions des gens, regardez quelle approche ils ont et vous vous rendrez vite compte qu’inconsciemment ils se mettent sur la défensive en trouvant une petit blague à sortir. C’est de l’anthropologie de bistrot mais c’est assez symptomatique de notre monde où montrer des boobs à outrance à la télévision ou regarder du porno sur Internet est devenu courant mais lorsqu’il s’agit de traiter le sexe comme on peut parler de politique, le ton change presque à chaque fois.

Je crois qu’on le fait tous plus ou moins, moi le premier, mais je dois avouer que je ne comprends pas pourquoi le sexe peine à être un sujet de discussion comme un autre. Je ne dis pas qu’il faut le banaliser mais tout de même, le cul c’est cool putain.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here