Leigh Raven : entre hardcore et domination lesbienne

Si on avait rapidement évoqué ce modèle lorsque nous avions parlé du studio Burning Angel, Leigh Raven méritait un peu plus d’attention de notre part et c’est pour cette raison que nous avons décidé de vous en parler un peu plus en détail.

Leigh Raven

Si vous consommez assez régulièrement du porn, il est fort probable que vous ayez déjà croisé son regard. En effet, Leigh Raven a déjà tourné pour Burning Angel mais aussi pour Evil Angel et même Tushy. Des studios qui se trompent assez rarement lorsqu’il s’agit de trouver les performers. Issue du milieu alternatif, Leigh Raven a tendance à ne pas faire dans la demi-mesure. On la retrouve fréquemment dans des scènes très hardcore où les jeux de dominés et dominants sont fréquents.

Incroyablement populaire, ce sont plus de 100000 fans qui la suivent quotidiennement sur son compte Twitter, il faut dire qu’elle sait affoler les foules et son Instagram n’est pas non plus avare en contenus. Il y a quelques mois, elle a commencé à alimenter sa propre chaîne PornHub et si pour le moment on doit se contenter de deux scènes, on espère qu’il y aura vite de quoi se sustenter. C’était une bonne occasion pour vous en parler.

Comme beaucoup, elle entretient avec sa communauté une réelle relation et c’est probablement sur son OnlyFans qu’il faudra se tourner pour la découvrir au mieux. Une plateforme dont on vous avait déjà parlé et qui connait de plus en plus de succès.

C’est donc en compagnie de la toute aussi charmante Milana Ricci que Leigh Raven a décidé d’ouvrir le bal sur sa chaîne. Il ne nous en fallait pas moins pour immédiatement accrocher. Une réalisation très soignée qui met en scène ces jeux entre femmes. Des images en disent souvent plus long que des mots, on ne peut que vous inviter à y jeter un œil.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here