Les Sims 4 : L’homosexualité sans complexes

0
683

L’homosexualité dans les jeux vidéo est sujet encore délicat en 2015. Sous-représentés, les homosexuels n’existent pas ou peu, bien qu’il y ait des personnages très clairement “gay-friendly” mais cette industrie est encore très timide sur le sujet. Regrettable quand on connait certains points de vue relativement discutables chez nous comme le mouvement La Manif Pour Tous.

Lesbiennes dans Les Sims 4

Le gaming est média comme un autre et peut lui aussi aider les jeunes générations à accepter certaines différences et aider les jeunes homosexuels à mieux s’intégrer dans notre société. Nintendo a son petit personnage à la sexualité ambiguë, Birdo, un petit dinosaure rose présenté comme un garçon qui se prend comme une fille et qui préfère qu’on l’appelle Birdetta. Quand on essaye de regarder de plus près ce qu’il existe dans le genre, on réalise vite qu’il n’y a finalement pas grand chose à se mettre sous la dent ou alors de manière explicitement sexuelle comme dans l’excellent Mass Effect ou dans le très fun Saints Row 4 qui permettent de faire plus ou moins ce que l’on veut avec qui on veut.

Les Sims 4 ont ceci de particulier que depuis le premier épisode, la question des relations homosexuels ont toujours fait partie intégrante du gameplay même s’il y a eu quelques couacs au lancement notamment à cause d’un filtre qui interdisait les mots “gay” ou “homo” dans la description des personnages que l’on peut partager en ligne. Electronic Arts parlait alors d’un bug mais il est évident que c’est le coté sexuel qui était filtré. Maladroit mais le problème a rapidement été corrigé. Il est tout même incroyable que l’homosexualité soit immédiatement liée au sexe. Une association qui montre bien que le jeux vidéo a encore du progrès à faire sur le sujet. On peut aussi citer Poison tiré de la franchise Street Fighter dont le sexe fait débat. A priori il s’agirait d’un homme mais la localisation aux Etats-Unis aurait semé le doute. En tout cas c’est l’une des meilleure “farce” de cette industrie, ce(tte) combattant(e) en question a même été sacré “le personnage le plus attirant” du jeu vidéo par le webzine geek UGO. Encore une fois, le sujet est juste évoqué et jamais vraiment affiché sans parler du puritanisme Américain qui aurait carrément changé son histoire pour la/le rendre plus acceptable par les conservateurs.

Street Fighter - Poison

Mine de rien et même si le gameplay n’est pas forcément passionnant pour tout le monde, Les Sims 4 ont introduit l’homosexualité d’une manière assez naturel qu’il faut saluer. Bien entendu il y a toujours des râleurs comme en Russie où le jeu arbore la mention 18+ pour cette raison bien que le jeu n’inclut aucune scène de sexe explicite ou de la violence gratuite si ce n’est quelques bagarres façon cartoon. Il est évident qu’EA n’est pas une firme à laquelle les joueurs vouent un culte mais cette volonté de montrer l’homosexualité de la même manière que l’hétérosexualité est une chose vraiment positive et agréable d’autant plus que ce jeu est destiné à un public relativement jeune. Tout comme le coté macho que l’on a pu voir disparaître de la franchise Tomb Raider, l’homosexualité doit à l’avenir être mieux représentée dans le jeu vidéo sans pour autant ajouter des personnages pour être estampiller “gay-friendly” mais si le scénario le justifie pourquoi n’aurions-nous pas le droit à des héros clairement homos ?

C’est probablement le marché Américain qui freine certaines évolutions des mentalités mais Les Sims montrent bien qu’il est tout à fait possible de faire un jeu à l’image de notre société même si cela doit faire grincer des dents certains imbéciles coincés dans le passé.

Le jeu quant à lui est assez prenant si on aime le genre gestion/simulation de vie, Amazon lui a même dédié un portail entier, il faut dire que la franchise est vraiment populaire même si ce dernier épisode a quelque peu déçu les fans par son coté mercantile et volontairement bridé pour vendre du DLC par palettes. Toutefois on s’y amuse bien et les possibilités de créations sont assez illimités et la modélisation de personnages est vraiment poussée très loin. Ce n’est pas le meilleur épisode de la série mais cela reste un bon jeu avec un nombre d’heures de divertissement vraiment élevé. Il est vraiment possible de se créer de très nombreuses histoires et tout cela sans se soucier de son orientation sexuelle et ça c’est chouette.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here