L’éthique et la fidélité en chiffres

Si vous demandez à la plupart des gens, la fidélité est une chose importante pourtant lorsqu’on les met face à des problèmes éthiques les réponses sont parfois plus délicates et c’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de situations qui peuvent se présenter dans la vie d’un couple. Certaines choses peuvent remettre en question nos valeurs et les réponses sont plutôt étonnantes.

We were on a break !

Seriez-vous prêt à tromper votre partenaire pour 5000€ ?
L’argent c’est le nerf de la guerre et si on propose un bonne petite somme, les gens sont 19% à penser qu’ils pourraient coucher avec quelqu’un d’autre moyennant rémunération.

Est-ce qu’utiliser une poupée gonflable c’est tromper ?
C’est une question amusante mais vous êtes tout de même 4,8% à penser que c’est un cas d’infidélité. L’avantage c’est que vous pouvez la dégonfler et la planquer sous le lit…

Est-on infidèle lorsque l’on regarde du porno tout seul ?
Curieusement, le porno est mieux accepté car seulement 2,4% des sondés pensent que regarder du porno est une forme de tromperie.

Penser à quelqu’un d’autre pendant un rapport, est-ce une trahison ?
Sur ce sujet les gens sont plutôt partagés car ils sont 42,9% à affirmer que penser à quelqu’un d’autre pendant un acte sexuel n’est pas acceptable. Pourtant on sait aujourd’hui que c’est quelque chose de courant et de tout à fait normal.

Vous avez eu une petite aventure lors d’un voyage d’affaire, le diriez-vous à votre tout nouveau partenaire ?
Lorsqu’une toute nouvelle relation débute, on en a pas toujours fini avec sa vie de célibataire et 40,5% des personnes interrogées avouent masquer ce genre de petits dérapages. Un dernier petit coup avant de tourner la page définitivement peut être ?

Votre partenaire n’est pas branché cul, est-ce acceptable d’aller voir ailleurs dans ce cas ?
Tout le monde n’est pas forcément une chaudière et il arrive parfois que votre partenaire ne soit pas très demandeur de sexe. 35,7% pensent qu’il serait acceptable d’aller voir ailleurs afin de combler ses envies dans ce cas.

Pensez-vous que nous soyons programmés pour être monogames ?
Si bien des études ont déjà montré que les hommes étaient programmés pour être polygames, vous n’êtes que 33,3% à croire à la monogamie « naturelle ». Serait-ce nos instincts qui nous pousseraient à tromper nos partenaires ?

Seriez-vous tenté par une partie à trois ?
Aussi étonnant que cela puisse paraître, 73,8% des sondés se laisseraient bien tenté par un threesome. Le fait de « tromper » son partenaire en sa présence semble plus acceptable à priori.

Vous avez embrassé quelqu’un d’autre lorsque vous étiez bourré, est-ce tromper ?
Vous êtes nombreux à avoir déjà été confronté à cette situation où un soir de fête vous vous êtes laissé aller enivré par l’alcool et bien sachez 61,9% des gens pensent qu’il s’agit d’infidélité dans ce cas particulier. L’ébriété n’excuse pas tout.

L’infidélité est-elle acceptable ?
Cette question plutôt directe offre une réponse pour le moins inattendue puisque 31% des interrogés estiment que l’on peut accepter l’infidélité.

Pourriez-vous avoir une relation avec une personne mariée ?
Là encore, laissez l’éthique de coté car 35,7% des gens estiment être capable de coucher avec une personne déjà prise.

Si votre partenaire vous a trompé, laisseriez-vous lui une seconde chance ?
« Tout le monde a le droit à une seconde chance » comme on dit mais dans ce cas seulement 26,2% des gens sont capable de pardonner une petite infidélité.

Un lap dance lors d’une soirée, c’est tromper ?
Petite virée entre potes dans un bar à striptease ? Vous êtes tout de même 67,6% à trouver ça acceptable. Il faut dire que généralement ce genre de spectacle ne permet pas de passer à l’acte.

Si vous trompiez votre partenaire, seriez-vous capable de lui dire ?
On fait tous des erreurs et mine de rien les gens sont plus honnêtes qu’il n’y parait puisque 71,4% des gens avoueraient leur faute à leur partenaire.

Si votre meilleur ami dors avec quelqu’un de marié, est-ce acceptable ?
Sans non plus aller jusqu’à coucher avec, le fait de dormir aux cotés d’une personne mariée ne pose problème qu’à 14,3% des sondés. L’acte sexuel n’est pas toujours au centre du concept d’infidélité.

Si quelqu’un à déjà trompé sont partenaire, le refera-t-il ?
Il se trouve que vous êtes 40,5% à penser qu’on ne peut pas changer de comportement. Infidèle un jour, infidèle toujours…

Votre nouveau coup de cœur a attrapé une MST mais le cache, le laisseriez-vous tomber ?
Il est clair que cacher une maladie sexuellement transmissible est une énorme connerie d’autant plus que ce genre de mensonge encourage 88,9% des gens à abandonner une possible relation dans ce cas. Bref, soyez honnêtes.

La confiance peut-elle être restaurée ?
Malgré tous ces écarts, il semblerait que l’être Humain soit tout de même capable de donner une seconde chance dans certains cas car vous êtes 78,6% à penser que l’on peut arriver à refaire confiance à une personne.

Cela vous poserait-il un problème de trouver sur le téléphone de votre plan cul des photos de personnes nues ?
Dans le cas d’une relation sans engagement, la jalousie semble tout de même exister pour 33,3% des gens. On ne s’engage pas mais on reste fidèle ?

Notre société hyper-sexualisé a une vision assez étonnante de la fidélité. Pour la plupart des gens cela reste une valeur importante mais il est aussi intéressant de voir que la tentation est grande de nos jours et c’est encore plus vrai depuis que les réseaux sociaux sont arrivés dans nos vie. Facebook étant la cause d’un divorce sur deux, on peut se demander si finalement toutes ces nouvelles interactions n’ont pas réveillé chez nous nos instincts primaires.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here