Lovin’ Fun : Quand les ados parlaient de sexualité à la radio

0
128

Au début des années 80, les radios locales ont pu émettre sur la bande FM. Un phénomène qui a rapidement pris de l’ampleur jusque dans les années 90 où les radios libres avaient connu un véritable boum. Fun Radio avait fait partie de ces jeunes pousses qui s’autorisaient à peu près tout. On pouvait même y écouter du rock en pleine journée. Une période assez dingue.

Lovin' Fun - Doc et Difool

C’est en été 1992 que Christian Spitz et David Massard, alias Doc et Difool, débarquent sur les ondes de Fun Radio. L’émission “Lovin’ Fun” calqué sur “Loveline” diffusée sur KROQ au Etats-Unis connait un succès immédiat. Tout le monde en parle dans la presse et dans les cours de récré. Le concept de libre antenne était assez novateur à l’époque, on pouvait appeler la radio pour parler de ses petits problèmes personnels. Sous la surveillance du “Doc”, pédiatre de son état, la jeunesse venait chercher des réponses aux questions qu’ils pouvaient se poser. A une époque où Internet n’en n’était qu’à ses prémisses, “Lovin’ Fun” est vite devenu l’émission de référence pour de nombreux ados.

Bien que diffusée assez tard dans la soirée, ce qui faisait grincer des dents, c’était surtout cette ouverture sur la sexualité. On y parlait librement de ses problèmes intimes de manière assez décontractée. Difool était là pour détendre l’atmosphère, tandis que Le Doc offrait des réponses plus professionnelles sur les questions de santé.

Mine de rien, “Lovin’ Fun” a réellement marqué les années 90 et la liberté qu’offraient les radios libres était incroyable. Une liberté qu’on aura assez de mal à retrouver par la suite, ces radios passeront rapidement dans la machine capitaliste et deviendront plus “grand public” et plus lisses afin de répondre à la demande des annonceurs. Pendant près de 6 ans, l’émission a beaucoup fait parler d’elle et fera même une petite incursion à la télévision dans “Chela ouate”, de 94 à 95, présenté par Christian Spitz qui reprenait quelques bout du concept original. Bien que ces radios soient devenues commerciales, elles ont gardé une partie de leur ADN issue de la radio libre.

Depuis 2013, l’émission a repris du service et a, plus ou moins, gardé le même concept de base. Désormais alimentée par les réseaux sociaux et disponible en podcast, “Lovin’ Fun” perdure depuis maintenant près de 7 ans. Une longévité assez folle à une époque où tout change tout le temps. On se rend aussi compte que le manque d’éducation est toujours bel et bien présent sur toutes ces questions de sexualité. En presque 30 ans, ce sujet est toujours sur la table et attend que l’on veuille bien s’en préoccuper.

Ce genre d’émission répond à un certain manque d’informations et même avec l’arrivée de l’Internet dans la plupart des foyers, nombreux sont les adolescents qui se posent de nombreuses questions sur leur sexualité. Peut-être serait-il temps de s’intéresser sérieusement au sujet ?

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here