Mention « photo retouchée » obligatoire sur les publicités

A partir de dimanche prochain, la mention « photo retouchée » va devenir obligatoire sur l’ensemble des images à but commercial. Initié par le ministère de la santé, ce nouveau texte de loi à pour but de changer l’image que l’on peut se faire de « la femme parfaite » dans notre société de consommation.

Femme retouchée avec Photoshop

Cellulite, rides et teint blafard sont autant de choses que les publicitaires ne souhaitent pas faire apparaître sur les affichent vantant les produits des grandes marques. Les choses pourraient bien changer puisque désormais, les images qui seront modifiées avec Photoshop devront être explicitement identifiées avec la mention « photo retouchée ». Les contrevenant devront s’acquitter d’une amende de 37500€.

La mode et le marketing ont toujours fixé des buts impossibles à atteindre en terme de corpulence. L’idée, bien entendu, étant de vendre des produits « magiques » censés vous aider à maigrir ou à devenir « plus belle ». Quand on sait qu’en France, le poids moyen des femmes est de l’ordre de 62,4kg pour un tour de taille de 80cm, on se dit qu’on est bien loin des mannequins qui font rarement plus de 50kg.

Faire changer les mentalités, c’est tout le but de cette loi qui commence déjà à donner des résultats puisque le site de vente de photo, Getty Images vient d’interdire complètement les corps retouchés sur sa plateforme. Lorsque l’on sait que c’est l’un des sites les plus utilisé par les agences marketing, on se dit que l’on vient déjà de faire un pas en avant.

On compte, en France, 230000 femmes touchées par l’anorexie, soit près de 1,5% de la population féminine dans notre pays. En stoppant de montrer des corps surréaliste, on peut aider les jeunes filles à mieux accepter leur corps mais aussi revoir nos critères de beauté qui ne tiennent pas toujours à une taille 36 ou à une poitrine parfaitement symétrique.

Jennifer Lawrence modifiée avec Photoshop (Avant / Après)

On s’amuse à constater que dans le porn, ce ne sont pas toujours ces fameux « corps parfaits » qui sont appréciés par le grand public. Bien au contraire. Il suffit de voir le succès des catégories « BBW » ou « Chubby » sur les sites de streaming pour s’en rendre compte. Le porno amateur gagne, lui aussi, du terrain pour ces mêmes raisons. Les gens veulent mater des « vraies personnes », avec leurs défauts et qui leur ressemblent plus.

En tout cas, on ne peut que saluer cette initiative qui, on l’espère, va faire évoluer notre société dans le bon sens.

PARTAGER

Acteur du web depuis 1995, j’ai lancé ce site en 2009 et, aujourd’hui encore, je continue à l’alimenter en parlant des choses qui m’intéressent comme la musique, le cinéma, les jeux vidéo et, bien évidemment, le sexe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here