Plans cul : quand la sexualité s’assume

Plan culCes dernières années, la sexualité et plus particulièrement le libertinage a clairement évolué. Surement grâce aux nouvelles technologies qui ont favorisé les rencontres coquines qui auparavant étaient plutôt limitées aux clubs « spécialisés ». Internet a probablement changé notre manière de concevoir le sexe au point même que le « plan cul » est devenu un véritable phénomène de société. Sacralisé dans les médias dans la série « Bref », symbole de toute une génération aujourd’hui trentenaire et qui cherche son équilibre entre amusement et épanouissement personnel. Sans aller dire que le sexe est encore tabou, il n’en reste pas quelque chose d’intime et que l’on a pas forcément (enfin pas toujours) envie de partager avec les autres. Le plan cul c’est le moyen de satisfaire ses envies sans à avoir à faire la salope (ou le connard, selon) pour arriver à ses fins puisque la pratique est aujourd’hui bien répandue et lorsque les deux parties sont d’accord dès le début, il n’y a pas de problèmes.

Quand on interroge les personnes qui pratiquent cette sexualité libérée, on constate que la quête de l’amour n’est pas pour autant abandonnée. Les parties de jambes en l’air comblent un certain manque affectif sans pour autant sombrer dans la guimauve dont il est parfois difficile de se démêler. En creusant un peu, on réalise parfois que le fait de multiplier les partenaires est aussi un moyen de ne plus s’attacher. Cause d’une rupture difficile par le passé ou tout simplement par choix, le célibat sexué est quelque chose d’assez nouveau finalement. Bien entendu il a toujours existé des « histoires de cul » même à l’époque de nos grands-parents mais de nos jours il est plus clair, plus affirmé. Plus simple aussi.

Des sites comme Adopte Une Conne ou encore Meestik (tu cliques, tu niques) sont bien le symbole de cette nouvelle libération sexuelle. On fait ses courses sur le web et on tire son coup dans l’heure. La nouvelle génération élevée au LOL, MSN et autres MDR s’est rapidement laissée prendre dans la machine, s’éveillant à la sexualité précocement. Il faut dire que le porno n’y est pas pour rien lui aussi, il est si facile d’accès. Le problème que pose tout cela c’est la vision que l’on peut avoir de l’amour car oui, c’est bien là notre sujet. Le sexe est quelque chose qu’on ne peut pas dénigrer mais il était un aboutissement plus qu’un « produit » avant. La jeunesse va-t-elle passer à coté des sentiments qui s’ils font parfois mal sont aussi ce qu’il y a de plus merveilleux.

Sur ces bons mots, je vous invite à consulter ces vidéos où des jeunes filles se font sodomiser. Faut pas déconner non plus…

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here