Porno sur Twitter : Fin du game ?

La pornographie et les réseaux sociaux ne font pas bon ménage. Nombreux sont les sites qui ne tolèrent pas la pornographie, plus inquiétant des réseaux comme Facebook refusent même le moindre bout de téton qui dépasse. Culture américaine oblige, le puritanisme s’est installé assez naturellement sur ces communautés en ligne dont le but était de pouvoir échanger entre personnes en toute liberté. Instagram est allé encore plus loin en supprimant par exemple le compte de Rihanna car selon eux il présentait trop de nudité, une méthode plutôt amusante quand on sait que ce sont ces célébrités qui ont fait le succès de ce système de partage de photos. Les outils de Mark Zuckerberg ne sont pas les seuls concernés, le géant Google et son réseau Google+ supprime à tour de bras les contenus « qui ne respectent pas les consignes », comprenez qu’au moindre dérapage votre compte sera tout simplement suspendu. C’est d’autant plus drôle c’est qu’une catégorie « pornographie » est disponible à la création d’une page. Clairement vous pouvez faire une page sur le sujet mais vous ne pouvez pas y publier vos posts. Une simple petite recherche sur le terme « porn » et on réalise vite qu’il y a effectivement des comptes et des pages adultes mais généralement elles ne restent pas disponibles bien longtemps…

Belles jambes

Pourtant il reste des réseaux qui ne censurent pas à tour de bras et ont plutôt tendance à prôner une certaine idée de la liberté sur Internet. Twitter fait figure de pionnier. Depuis ses débuts, il est resté très ouvert et a même mis en place récemment des filtres sur les contenus adultes. Le système est simple puisqu’une option permet d’avertir que son compte peut potentiellement diffuser des contenus « sensibles », on peut également choisir de ne pas afficher les tweets choquants. Malheureusement il semblerait que les annonceurs qui font vivre Twitter ne voient pas d’un très bon œil toutes ces photos de boobs et autres selfies coquins. L’argent qui est l’une des plus grosse préoccupation des géants de l’Internet mène bien souvent à la répression et à la suppression du porn afin d’être plus attractif pour les marketeux en herbe (ce les mêmes qui mettent pourtant des femmes à poil pour nous vendre leurs yaourts dégueulasses).

Twitter est toujours à la recherche de solutions pour monétiser son réseau social et attirer plus d’annonceurs toutefois cela doit se faire au détriment de la liberté de publication. Concrètement, Twitter pourrait du jour au lendemain fermer tous les comptes adulte afin de mieux satisfaire ceux qui les font vivre. Il existe d’autres réseaux spécialisés mais tous ne sont pas aussi dynamiques, on peut citer le maladroit Social Porn qui fait ce qu’il peut pour entrer dans le 21è siècle ou encore l’intéressant Ello qui, à mon sens est probablement celui qui est le plus prometteur (vous pouvez nous y retrouver) qui s’est affiché frontalement à Google lors de l’annonce de la censure du porno sur Blogger. Là aussi, une simple petite case à cocher pour signaler aux Internautes que vous publiez de la nudité et libre à eux des les afficher ou pas.

On envisage assez mal une totale fermeture de la part de Twitter qui ne s’est pas construit sur ce modèle et il est évident que la pornographie a très largement contribué à son succès. On se rappelle encore des bons coups de pub de la part de certaines célébrités qui se sont montrées nues sur ce réseau. On ne sait pas quelle sera le choix de Twitter mais on imagine mal l’industrie du porno laisser la place vacante si jamais il y avait une censure totale.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here