Quelle influence a la musique sur votre vie sexuelle ?

A l’initiative de la billetterie américaine TickPick, cette petite étude s’est concentré sur les pratiques sexuelles d’un petit millier d’utilisateurs de leur plateforme. L’idée était de montrer quel influence pouvait avoir la musique sur notre activité sexuelle.

Fille en petite culotte écoute de la musique

Avec un panel assez représentatif qui intègre 54,6% d’hommes, 45,0% de femmes et 0,4% de personnes transgenres, l’étude s’est concentré sur le taux de satisfaction, les positions préférées et la fréquence des rapports. Le tout associé au type de musique le plus écouté par les sondés.

On y apprend donc que ce sont les amateurs de musiques électronique qui auraient les vies sexuelles les plus épanouies. Ce style musical pourrait donc être lié à la satisfaction sexuelle rencontrée par la plupart des fans de ce genre. Il faut dire que l’electro est souvent associée à la fête, on peut, sans crainte, se dire que ces personnes ont tendance à “profiter de la vie” et que le sexe ferait donc partie de ces bonnes choses que l’on a envie d’expérimenter. C’est aussi cette catégorie de personnes qui sont les plus ouvertes aux fétichismes sexuels. En effet, près de 44% d’entre-eux auraient déjà expérimenté un fetish, l’anal ou encore le footjob. A noter aussi que la lingerie est très appréciée dans ces milieux.

On s’amuse aussi du fait que les amateurs de hip-hop seraient ceux qui apprécieraient le moins le sexe oral. Une petite curiosité qui vient peut être de l’imagerie relativement sexiste de ce genre musical qui passe surement à côté du plaisir des femmes. En tout cas, on assez de mal à expliquer pourquoi ce style particulier pourrait influer sur cette pratique sexuelle.

L’utilisation du préservatif quant à lui, serait plus répandu dans les milieux metal. En effet, on apprend que 65% des metalleux se protègent régulièrement contre 49,9% pour les fans de musiques country. Comme quoi les gens les plus sérieux ne sont pas toujours ceux que l’ont pourrait croire. Encore une fois, il est bon de rappeler qu’il faut se protéger en toutes circonstances tant que vous n’avez pas fait de dépistage. D’autant plus que ces dernières années on signé le retour de veilles maladies tant la jeunesse se protège de moins en moins.

Enfin, pour finir avec une note plus légère, on apprend que les utilisateurs d’iPods seraient 17% à avoir déjà gardé leurs écouteurs lors d’un rapport sexuel. On espère que c’était pour écouter de la musique électronique. La boucle est bouclée.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here