Quelles solutions contre le deepfake porn ?

Cette année aura été très mouvementée en terme de technologie. L’intelligence artificielle a été au cœur de nombreuses discussions et plus spécifiquement autour de l’imagerie. On a alors vu des machines créer des œuvres d’art, par exemple et si nous n’en sommes qu’aux balbutiements, de nouveaux problèmes éthiques sont venus se greffer autour de ces nouvelles technos.

Deepfake porn

Une technologie révolutionnaire

Tout d’abord, il est important de s’intéresser à cette fameuse Deepfake App. Un concentré d’innovations dans un programme dédié à la modification de vidéos et plus précisément à la modification des visages. Apparu dans le courant de l’année sur un board US, ce logiciel open source permet de remplacer n’importe quel visage par un autre. Sur le papier, cette techno peut être très utile, on pense, bien entendu, aux effets spéciaux du cinéma mais cela pourrait également permettre de faire revenir un acteur décédé (avec tous les autres questions éthiques que cela peut soulever). Concrètement, il suffit de fournir au soft un nombre conséquent de photos d’une personne afin de pouvoir la faire apparaître dans n’importe quelle scène.

Le grand détournement

Vous l’aurez vite compris, le Deepfake Porn est rapidement apparu et a connu un buzz retentissant. En effet, on pouvait trouver du porno des célébrités du moment. Rapidement la communauté s’est pris de passion pour la création de ces courtes vidéos mettant en avant des stars renommées. Des contenus qui ont, relativement, été chassés de la plupart des grands sites de streaming adulte. Bien qu’il en reste toujours un peu, le phénomène a vite été endigué sur ces plateformes. Evidemment, des webmasters mal intentionnées ont alors créé leurs tubes dédiés à ce porno mettant en scène des personnes qui n’avaient rien à voir avec le milieu de la pornographie. Parfaitement illégales, ce genre d’images existent toujours sur ces plateformes spécialisées et elles ne semblent avoir que faire de l’éthique. Un business très sale donc.

Pourquoi ?

Il est tout à fait compréhensible de fantasmer sur une actrice ou un acteur mais de là à utiliser leur image pour produire des vidéos non consenties, il y a tout même un sacré fossé. On ne va pas se le cacher, si les sites de Deepfake Porn existent, c’est bien parce qu’il font de l’argent. On peut alors s’interroger sur qui est responsable du financement de ces sites, en effet, il y a bel et bien des régies publicitaires qui affichent, sans scrupules, leurs bannières. Difficile de dire si les annonceurs sont au courant de ces pratiques. Il y aurait aussi beaucoup à dire sur ces régies qui rachètent des réseaux de diffusion et des campagnes en masse, sans réellement savoir ce qui se passe sur le terrain.

Recherche de Deepfake Porn sur Google
Une simple recherche sur le web permet de trouver ces contenus très facilement.

Que faire ?

Les premiers acteurs qui peuvent lutter contre ce phénomène, c’est vous : les Internautes. Signalez les contenus sur les plateformes sérieuses et ne regardez tout simplement pas ces vidéos. Si elles existent, c’est parce qu’elles sont regardées. Il y a suffisamment de bon porn sur la toile pour pouvoir se passer de celui-là. Ensuite, il serait intéressant que les moteurs de recherche se penchent rapidement sur ce sujet avant qu’il ne deviennent encore plus incontrôlable. La censure n’est jamais bonne et bloquer l’accès à ces sites aurait un effet Streisand comme on l’a vu pour les sites de piratage. Toutefois, le gros du trafic de ces sites proviennent de Google et Bing, il y a peut être quelque chose à faire de ce côté là. Prévenir les régies est aussi un bon point, elle ne sont pas toujours très au fait des sites qui peuvent diffuser leurs annonces.

Tout le monde est concerné

Avec l’explosion des médias sociaux, nombreux sont ceux qui diffusent des photos d’eux publiquement. Je suis de cette génération qui ne publie rien de tel mais il est important d’alerter les plus jeunes qui ne réalisent pas toujours à quel point ces données sont précieuses et comment elles peuvent être détournées. Dès aujourd’hui, il est tout à fait possible de produire des vidéos porno de son ex, de son collègue de bureau ou de n’importe qui. Le phénomène Deepfake peut potentiellement toucher tout le monde.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop ou nous offrir un petit cadeau. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here