Sausage Party : le film d’animation polémique (ou pas)

Le film de Conrad Vernon fait couler beaucoup d’encre depuis sa sortie au cinéma et pour cause : il a été interdit, seulement, au moins de 12 ans en salles. Les parents (très) mal informés ont entraîné leurs enfants à des scéances et ont découvert à leurs dépends que ce long métrage était destiné à un public plus mature. S’il ne fait aucun doute qu’il aurait dû être interdit au moins de 16 ans, le fait est que nombreux sont ceux qui ne se sont pas renseigné avant de se déplacer au cinéma. Le trailer semblait pourtant suffisamment explicite.

Sausage Party

Loin de la « polémique » un peu stérile, Sausage Party est un bon petit film d’animation avec ton décalé comme on les aime. Ce n’est clairement pas le chef d’oeuvre de l’année mais les amateurs du genre apprécieront l’originalité du concept et les blagues en dessous de la ceinture sont très bien amenées. Le pitch du film est assez basique, les produits de supermarché attendent que les hommes viennent les acheter pour les emmener dans un endroit merveilleux. C’est en tout cas ce que pensent nos héros jusqu’à ce qu’ils découvrent ce qui risque de réellement leur arriver.

Pas besoin d’un BEP en cinéma pour comprendre qu’il s’agit d’une analogie aux religions et la tant décriée « orgie » que l’on peut voir à la fin du film est tout simplement un hymne à la liberté et à l’amour. Certes, ce n’est pas montré très subtilement mais le message est clair. Tout le long de l’histoire, on assiste à une avalanche de gags et de blagues graveleuses. Pas toujours du meilleur goût, ce film se permet des choses que l’on ne pourrait pas faire « hors cartoon ».

L’animation est vraiment géniale et certaines scènes « gores » sont vraiment bien pensées avec des clins d’œil au cinéma traditionnel. Le film fourmille de bonnes idées visuelles et arrive à nous faire rire à intervalles régulières. En tout cas ici, on a passé un bon moment à le regarder.

Salma Hayek dans le rôle d’un taco mexicain lesbien est quelque chose d’unique en son genre. On y retrouve également Seth Rogen (également producteur) qui double la saucisse Frank et ça c’est cool. Le casting des voix est très pertinent et on sent bien que les acteurs se sont amusés à travailler sur ce projet (la version française est une catastrophe).

En tout cas, « l’affaire » autour de ce film n’avait pas besoin de faire autant de bruit. Quelques groupuscules politiques veulent juste faire parler d’eux. Il n’était pas franchement nécessaire de faire tout ce foin autour de ce long métrage sympathique qui a profité d’une bonne promotion gratuite. S’il ne fait aucun doute qu’il aurait dû être interdit au moins de 16 ans, je ne suis pas convaincu que les enfants de 12 ans, à notre époque, soient réellement choqués par ce qu’il montre.

C’est le rôle des parents de choisir ce qu’ils estiment bon ou mauvais pour l’éducation de leurs enfants et eux seuls connaissent le niveau de maturité de leur descendance. Ne vous laissez pas embobiner par ces associations qui ne cherchent que la visibilité médiatique pour diffuser des idées nauséabondes et obsolètes.

Sausage Party n’est pas porno. De mauvais goût, si vous voulez mais une saucisse et un bout de pain n’a rien de sexuel. Vous trouverez facilement le film et tout un tas de produits dérivés sur Amazon, succès commercial garanti.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir financièrement sur notre Patreon. Tu as également la possibilité d'acheter l'un de nos tshirts sur notre boutique. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here