Sexy Zap : Quand la télé parodiait la télé de manière érotique

Diffusée sur M6 entre 1995 et 1998, Sexy Zap était une émission coquine que la « petite chaîne qui monte » produisait. Course à l’audimat oblige, les chaînes privées rivalisaient d’ingéniosité pour attirer les téléspectateurs. A une époque où Franck de Lapersonne était encore drôle, le concept était relativement simple puisqu’il consistait à parodier les émissions populaires de la télévision pour leur ajouter quelques jeunes filles dévêtues.

Sexy Zap

La Classe, Les Enfants de la télé, Fort Boyard, Hélène et les Garçons, Tournez manège, Vidéo Gag, Ça se discute ou encore Stade 2, ces programmes étaient passés à la moulinette pour y incorporer des sketchs qui amenaient toujours à un striptease ou à une excuse pour montrer la poitrine d’une actrice.

Ça ne volait pas bien haut mais il faut bien comprendre qu’à l’époque, question sexe dans les médias, on avait pas grand chose à se mettre sous la dent si ce n’est Canal+ qui proposait son film pornographique une fois par mois. M6 a été pionnière dans la diffusion de programmes érotiques à la télévision française, le fameux film du dimanche soir a marqué toute une génération et Sexy Zap faisait partie des arguments de la chaîne avant que le CSA ne mette son hola.

Quelques pornstars de l’époque y ont même fait quelques apparitions, on peut citer en vrac : Laure Sainclair, Tabatha Cash, Julia Channel et même Draghixa. Un des rares endroits où les actrices pouvaient se montrer à la télévision. On se rappelle alors nos premiers émois face à ces belles filles que l’on découvrait nues alors que l’on était encore innocents.

Aujourd’hui quand on voit comment le paysage audiovisuel français est devenu lisse et l’hypocrisie des émissions de téléréalité, on se dit que la télévision avant les années 2000 était peut être un peu plus libre. Si Sexy Zap ne fonctionnerait plus de nos jours, on ne peut que constater que côté sexe, il n’y a plus rien de diffusé. Le Net étant passé par là, il est vrai qu’on peut plus facilement se procurer du porn.

PARTAGER

Acteur du web depuis 1995, j’ai lancé ce site en 2009 et, aujourd’hui encore, je continue à l’alimenter en parlant des choses qui m’intéressent comme la musique, le cinéma, les jeux vidéo et, bien évidemment, le sexe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here