Sitophilie, vorarephilie et feeder fetish

SitophilieAussi loin que l’on puisse remonter, la nourriture a toujours plus ou moins été associée à la sexualité. Le chocolat et les huîtres sont censés être aphrodisiaques par exemple. On trouve même dans certaines cultures la consommation de testicules d’animaux qui selon les légendes redonnent de la vigueur sexuelle. Au niveau symbolisme la pomme représente le fruit défendu dans la Bible, on peut aussi parler de la cerise qui est très connotée mais qui au départ représentait la virginité. Les aliments sont aussi très souvent utilisés comme métaphores pour désigner un sexe comme la carotte ou l’abricot. Certains fruits comme la fraise sont étroitement liés à la sensualité et au plaisir notamment à cause de leur goût sucré. Depuis très longtemps les jeux sexuels intégrant de la nourriture existent, on en retrouve dans la littérature ancienne, généralement ce fétichisme est désigné par le terme sitophilie, certaines personnes prenant réellement plus de plaisir lorsque la bouffe fait partie des ébats.

Tammy Jung

Tammy Jung n’est pas à proprement parler une sitophile mais plutôt une vorarephile puisqu’ici c’est le fait d’ingérer en grande quantité de la nourriture qui fait monter le désir. Elle se défini comme une « feedee » et son compagnon, Johan, comme le « feeder » dont la principale préoccupation est d’encourager sa petite amie à consommer le plus d’aliments possible. Un fétichisme assez étonnant mais pas si rare, si vous cherchez un peu sur Internet vous trouverez un bon nombre de personnes qui le pratiquent, ajoutez à cela la grande passion des hommes pour les femmes fortes et vous obtiendrez forcément un mouvement vraiment actif. C’est Kimberly Kane qui bosse pour Munchies (Vice) qui est partie à la rencontre de ce couple un peu hors-norme pour un petit reportage assez instructif sur le sujet.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here