Smash Hit Combo – Playmore

Peut-on faire tenir toute la pop culture dans un seul album ? A cette question, le groupe alsacien, Smash Hit Combo tente de nous offrir un début de réponse avec « Playmore ». Un concentré de fusion rap et metal qui devrait vous mettre en joie.

Smash Hit Combo - Playmore

Alors que j’ai assisté au dernier concert de Pleymo cet été, un ultime retour qui a signé la fin d’une certaine époque où le metal français commençait à peine à émerger. Aujourd’hui, le fait est que le genre est bien ancré dans la culture. Smash Hit Combo est le digne successeur de cette lignée de groupes qui débroussaillé le terrain au début des années 2000. On pense immédiatement à Limp Bizkit quand on évoque ce style mais, en france, on avait toute la clique du Team Nowhere qui avait bien fait parler d’elle.

Toutefois, si c’est un mélange de rap et de metal, la comparaison s’arrête là. Smash Hit Combo c’est un tout autre genre. Un son bien plus musclé que ce qui pouvait se faire à l’époque. Metalcore, Djent… Appelez ça comme vous voulez mais si vous aimez les riffs qui font secouer la tête, vous êtes à la bonne adresse. Pour être tout à fait honnête, j’ai un peu délaissé cette musique ces dernières années pour me concentrer sur des choses plus extrêmes comme le death. Depuis quelques temps, je tourne un peu les talons, cette scène ayant tendance à me lasser et à s’enfermer dans ses codes. C’est là où j’ai tendu une oreille vers « Playmore ».

J’avais vu le clip de « In Game » en 2015, à sa sortie, sans pour autant m’attarder plus que ça sur ce groupe. Ça n’est que très récemment que j’ai finalement pris le temps d’écouter cet album qui s’est révélé être une bonne surprise. Les riffs sont supers entraînants et on se surprend à jumper comme un con en écoutant les premiers titres de ce très bon album.

Les rageux qui ragent diront que les textes sont parfois légers. A ceux là, je répondrais que Smash Hit Combo est complètement ancré dans son époque et fait référence à des choses qui parle à un public qui a grandi avec les mangas et les jeux vidéo.

Ce groupe assume complètement son univers et sa culture et tente de sortir de certains codes du metal et rien que pour ça, la démarche est plus que louable. Le son étant particulièrement intéressant sur « Playmore », on ne boude pas son plaisir et on se surprend à l’écouter en boucle (même avec 3 ans de retard). N’hésitez pas à aller dévaliser les bonnes boutiques si ça vous parle !

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos tshirts sur notre boutique. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Tu veux que l'on parle de toi ou que l'on apporte une modification à un article ? Tu peux nous contacter. Merci !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here