Twitterfeed et IFTTT : Automatisation sur les réseaux sociaux efficace

La gestion des réseaux sociaux est travail de longue haleine et demande beaucoup d’investissements. Hélas, il n’est pas toujours possible de tout gérer surtout lorsque l’on est tout seul ou lorsque l’on est une toute petite entreprise. S’il est indéniable que rien ne remplacera un bon community manager, l’automatisation des tâches peut être très efficace et parfois même plus qu’un mauvais stagiaire aux commandes. Les techniques que je vais vous présenter sont souvent utilisées pour le spam mais très clairement lorsque l’on utilise ces outils de manière intelligente, il est possible de rendre votre compte Twitter ou votre page Facebook incontournable. J’expérimente le système pour plusieurs « marques » depuis 2 ans maintenant et les retours sont très positifs mais il y a beaucoup de choses à comprendre et à mettre en oeuvre avant d’arriver à affiner les réglages pour être « human friendly ». Ne soyez pas dupes, les Internautes se rendent rapidement compte de l’automatisation, certains trouveront même cela insupportable c’est pourquoi il faudra toujours garder un coté humain et interagir manuellement avec les gens qui vous suivent, disons que c’est le minimum à assurer. L’avantage de ce type d’automatisation c’est que justement on peut utiliser ce temps gagné pour se rapprocher de sa communauté.

Les flux RSS seront votre meilleur compagnon vers un bot optimal. Les outils sont nombreux mais j’aime assez Twitterfeed.com qui permet la diffusion de vos dernières actualités sur les principaux réseaux sociaux. Le service est parfois un peu lent aux heures de pointe mais lorsque tout est configuré correctement, vous n’aurez plus à y revenir (si ce n’est la connexion à Facebook qui est limitée dans le temps, c’est une limitation inhérente à ce site). Attention toutefois, si vous avez de très nombreuses publications tous les jours, ça peut être rebutant pour l’utilisateur qui risque de se noyer sous une énorme masse d’informations. Cela-dit, l’automatisation permet de créer plusieurs comptes/pages avec des thématiques très spécialisées. On pourra par exemple créer un bot par catégorie ce qui limitera les posts et ciblera mieux vos visiteurs et/ou vos clients. Si la mise en place peut effectivement demander du temps, il faut bien comprendre qu’ensuite tout sera automatique vous n’aurez donc peu de travail à faire si ce n’est de communiquer de temps à autre avec vos « fans ».

IFTTT.com est lui aussi un excellent outil, pour ma part j’aurais tendance à ne plus utiliser que celui-ci car il propose de très nombreuses options. L’idée de ce service c’est de n’avoir rien à coder. Tout est possible ou presque. Vous pouvez par exemple publier des photos sur les réseaux sociaux à partir d’un Dropbox. La force de cet outil c’est qu’il est presque en temps réel, il s’actualise tous les quarts d’heure. Génial mais cela peut s’avérer être un défaut si vous en faites une mauvaise utilisation et que vous publiez trop. Ceci-dit si vous souhaitez spammer ça peut fonctionner mais il y a peu de chance que votre compte survive… Twitter, Facebook et les autres prennent grand soin de faire le ménage sur ces comptes trop spammys, pour moi ça n’est pas une bonne méthode car non-content de déplaire aux Internautes, vous risquez aussi d’avoir une mauvaise image ce qui est plutôt grave quand on sait à quel point le branding est important de nos jours.

Mon autre petit chouchou, c’est Picloadr.com qui permet de mettre en file d’attente de nombreuses images sur Tumblr. Toutes les options sont là, les tags et la description au format HTML. Une bonne occasion de glisser un lien vers votre site avec pourquoi pas une ancre optimisée. L’idée c’est bien entendu de proposer du contenu sympa qui sera potentiellement « reblogué », votre lien apparaîtra de cette manière sur divers Tumblr. Là encore, il faudra aller dans les paramètres de publication et limiter le nombre de posts journaliers (le réglage est dans la file d’attente de Tubmlr). Idéal si vous communiquez beaucoup avec l’image. On pourra même coupler le Tumblr avec une page Facebook ou un Twitter avec IFTTT que je vous ai présenté plus haut. Ce réseau est vraiment sympa et même si les marques hésitent encore, il présente une audience potentiel très intéressante même si on a à faire à des gens assez exigent en terme de qualité. Disons que c’est une communauté plutôt « artistique » avec un bon niveau culturel. Oubliez le spam dégueulasse ici.

Enfin une dernière petite astuce d’automatisation lorsque vous n’avez pas de contenu éditorial sur votre site c’est de publier des actualités sur votre thématique. Cela pose encore la question de la fréquence. De mon expérience, deux ou trois actualités par heure maximum est plutôt bien accueilli. Il est évident que si l’on publie à partir d’un flux RSS provenant de Google Actualités ou de Twingly (très bon moteur de recherche au passage), on risque de se retrouver avec des publications toutes les minutes, c’est trop. Vous pouvez aussi créer votre propre flux RSS d’actualités en choisissant vous-même les sites qui vous semblent pertinents. Là par contre, il faudra mettre les mains dans le cambouis pour coder un script permettant de « mélanger » vos différentes sources d’informations. SimplePie est d’ailleurs une excellente base pour ça. Pour moi c’est le meilleur moyen de se créer son propre bot personnalisé. Une fois ce flux RSS dynamique et automatique créé, il devient assez facile de le diffuser sur les réseaux sociaux grâce aux outils que je vous ai proposé dans cet article.

Vous l’aurez compris l’automatisation demande certes un peu de temps et d’intelligence pour se mettre en place mais avec le temps et en affinant vos réglages vous pourrez avoir d’excellents retour. Gagner des followers ou des fans devient plus aisé avec du contenu pertinent et très bien ciblé. Encore une fois j’insiste sur la fréquence de publication, c’est la grosse erreur que l’on rencontre souvent sur les comptes automatisés qui sont vite classés en spam et rapidement supprimés. Une présence humaine n’est pas forcément indispensable mais apporte un réel plus et montre aux Internautes que vous existez réellement et que vous leur portez de l’intérêt. Un bot n’est pas un humain, évitez aussi les réponses et les messages automatiques directement adressés à eux. A moins d’être un codeur de génie, lorsque l’on s’adresse à quelqu’un, la publication doit être personnelle et vraiment être « humaine ». Il faut donner une âme à votre marque. Nous ne sommes pas des machines.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts ou faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux. Merci beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here