Varenyky : le malware qui vous espionne quand vous matez du porn

Ces dernières années, la sécurité informatique s’est réellement renforcée notamment grâce aux dernières mises à jour des systèmes d’exploitation. Typiquement, la dernière version de Windows intègre un anti-virus par défaut. Toutefois toutes ces mesures de protection des utilisateurs ne sont pas toujours suffisantes. Varenyky est un malware qui se propage actuellement et commence à faire beaucoup parler de lui.

Malware

Les derniers chiffres semblent indiquer que Varenyky cible de plus en plus la France et se propage à travers des emails se faisant passer pour votre fournisseur d’accès et plus particulièrement Orange. Les clients reçoivent alors un message contenant une pièce-jointe qui semble tout à fait légitime mais lorsqu’ils l’ouvrent, un petit malware s’installe sur la machine afin de pister les activités de l’utilisateur.

La dernière variante de ce virus aurait tendance à regarder toutes vos actions relatives aux cryptomonnaies et à observer votre navigation lorsque vous consultez de la pornographie. Si pour le moment il n’y a pas eu de demandes de “rançons” en faisant chanter les Internautes qui auraient été infecté, on imagine que c’est le but de ce logiciel espion. Un problème à relativiser puisque comme indiqué en début d’article, Windows 10 est déjà capable de contenir ce malware.

D’ailleurs on ne peut que vous inviter à bien maintenir à jour votre système et vérifier que votre anti-virus est bien activé. Plus généralement, il ne faut jamais cliquer sur un lien ou sur une pièce-jointe dans un mail dont vous ne connaissez pas en personne l’expéditeur. Il est assez rare qu’une entreprise fournisse des fichiers à télécharger dans ses messages électroniques, c’est une chose qui peut vous mettre la puce à l’oreille.

Nous avons besoin de vous !

Tu as aimé cet article ? Tu peux nous soutenir en achetant l'un de nos t-shirts, faire un tour sur notre sexshop. Si tu n'as pas de thunes, tu peux aussi nous aider en partageant cet article sur les réseaux sociaux.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here